vendredi 15 juillet 2016

La fossette bleue Raphaële Moussafir Catherine Schaub #off16

Béliers
  • Interprète(s) : Alban Aumard, Bruno Gouery, Raphaële Moussafir
  • Metteur en scène : Catherine Schaub
  • Musique : Florent Marchet
  • Lumières : Thibault Vincent
  • Scénographe : Marius Strasser
  • Chorégraphie : Cécile Bon
Est ce que nos souvenirs sont constitutifs de notre être ? Participent-ils à notre état d’esprit ? C’est à ces questions bien complexes que répond avec humour et fantaisie Raphaële Moussafir. En racontant la vie extraordinaire et totalement décalée de Clémence, jeune femme « à côté de ses pompes », elle signe une pièce fine, délicate, qui égratigne avec légèreté notre société ultra-normée. La mise en scène sobre et rafraichissante de Catherine Schaub rythme parfaitement l’ensemble et souligne délicatement l’étonnante et touchante performance des trois comédiens… jubilatoire !…
  Quels goûts nous ont laissé nos Madeleines ? Que nous reste-t-il de nos souvenirs, nos émotions, nos sensations ? A quoi nous servent-ils ?

Difficile pour Clémence d’être «une grande fille efficace au présent», quand on songe perpétuellement à «la petite fille décalée qu’on a été». Aidée par Éric, son cousin à l'existence machinale, elle finit par décrocher un job.Elle rencontre Julien, petit chef obtus qui se fout éperdument des états d’âme de Clémence qui, de son côté, méprise ce petit monsieur chez qui elle ne décèle pas la moindre trace d'affect.

Après "Du vent dans mes mollets" et "Et pendant ce temps-là, les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets", Raphaële Moussafir revient avec sa toute dernière création.

Mon petit mot

 Avignon, le jour d'après...
Qu'est ce qu'on fait ?
Tant de questions, tant d'émotions.
Et puis finalement, on continue, dans un état d'esprit bien différent des jours précédents.

Et l'on va voir la fossette bleue. Et l'on sourit. Et l'on rit. Et l'on est ému, ensemble.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce spectacle, choisi pour son auteure, et je l'ai trouvé très bien fait, tendre. Touchant . Sensible.
La construction de soi, l'identité...des mots justes...
Pour s'échapper un peu, porter un regard indulgent sur nos défauts, aller vers l'autre et ne pas oublier l'enfant en nous...

Et nous, quels sont nos plus anciens souvenirs?

Un joli moment à partager ! Et non seulement Raphaële Moussafir est une auteure remarquable mais son interprétation l'est tout autant, parfaitement bien entourée par le reste de la distribution!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system