dimanche 1 mai 2016

Je n'ai pas peur de Niccolò Ammaniti

Pour commencer ce mois consacré à l'Italie du Sud, voici un des romans qui dormaient dans ma PAL et que j'ai enfin pris le temps de lire (vive les journées de voyage et les heures d'attente à l'aéroport! Et lire "sur place", c'est incomparable!)

Traduit par Myriem BOUZAHER
2001 
"Si on ne partait pas à bicyclette, on restait dans la rue à jouer au foot, au ballon prisonnier, à un deux trois soleil, ou bien sous l'auvent du hangar à glandouiller. On pouvait faire ce qu'on voulait. Des voitures, il n'en passait pas. Des dangers, il n'y en avait pas. Et les grands restaient cloîtrés à la maison, comme des crapauds qui attendent que baisse la chaleur. Le temps s'écoulait lentement. A la fin de l'été, on était impatients de retourner à l'école. Ce matin-là, on s'était mis à parler des cochons de Melichetti. " 

L'été le plus chaud du siècle. Quatre maisons perdues au milieu de nulle part. Les adultes se terrent le jour et complotent la nuit. Six gamins s'aventurent à bicyclette dans la campagne brûlante. Au cœur de cet océan de blé, il est un secret effrayant, un secret dont la découverte changera à jamais la vie de l'un d'eux, Michele... 

L'Été où j'ai grandi  , film réalisé par Gabriele Salvatores, est adapté du roman . 



Mon petit mot

Nous sommes dans le Sud de l'Italie, par un été caniculaire, dans un  petit village imaginaire plombé par le soleil. 
Ce sont les vacances, les enfants cherchent à s'occuper, ils partent à l'aventure autour de chez eux... 

Cela pourrait être un roman d'apprentissage, des enfants qui construisent leurs rapports entre eux, au sein de la "bande", entre petits et grands, entre filles et garçons, qui s'opposent, qui cherchent, qui jouent à se faire peur.. jusqu'à ce que la peur deviennent bien réelle.

Et tout bascule alors. 

On passe du côté sombre, un véritable thriller, la  tension monte, les interrogations aussi... et rejoignent celles du héros : faut-il trahir sa famille? Comment réagir face à la situation vécue par ce petit garçon? 

Un roman qui questionne, et que je place devant le dernier que j'avais lu de cet auteur que j'ai moins apprécié :






Dans le cadre du
et du

10 commentaires:

  1. Pas si mal alors! ET le film tu as aimé?

    RépondreSupprimer
  2. Ravie que tu aies aimé ce roman qui m'est si cher ! Et qui me semble tout à fait être un roman d'apprentissage !

    RépondreSupprimer
  3. Intriguant ! Je note. Super, j'espère qu'avec ce mois italien, tu vas nous faire découvrir plein d'autres auteurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il devrait y avoir de belles découvertes!

      Supprimer
  4. Très bon roman ! j'ai adoré ! Il fait partie de mes incontournables ;o) et le film est très bien aussi ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais essayer de le trouver alors!

      Supprimer
  5. J'ai beaucoup aimé ce roman également qui est vraiment intense. Et le film est très beau également.

    RépondreSupprimer

Comments system