samedi 16 avril 2016

Sens dessus dessous Milena Agus

Liana Levi, avril 2016
traduit de l'italien par Marianne Faurobert

Les faits. Juste les faits. C'est à ça que la narratrice, jeune étudiante, voudrait s'en tenir à travers les allées et venues des voisins de l'immeuble où elle vit à Cagliari. Un immeuble bi-face. Côté port, les beaux appartements résidentiels. Côté rue, les appartements modestes. Tout en haut les Johnson, qui occupent la totalité du dernier étage, surnommé Buckingam Palace par certains. Un lieu qui fait rêver, d'autant que le propriétaire, monsieur Johnson, y joue du violon...Tout en bas Anna, une femme de ménage débordante de gentillesse. Et au milieu Alice, Giovannino et les autres. Chacun avec son grain de folie.
 Ils se croisent, échangent leurs rôles. Pour affronter les turbulences de la vie et les amours compliquées, ils montent et descendent l'escalier qui les sépare. Difficile donc de démêler les faits, juste les faits, dans ce monde qui est sens dessus dessous.

Des couvertures françaises et italiennes assez proches :


Mon petit mot

après
lu en début d'année, retour en Sardaigne et dans le Cagliari cher à l'auteure.

Les gens du dessus, ceux du dessous... et un joli méli-mélo de renversements!

Tout est bouleversé, les relations entre les personnages, la narration également, pour mieux découvrir les bouleversements intimes des habitants de cet immeuble.

La folie - la normalité... des thèmes déclinés de plusieurs manières, tant chaque personnage est complexe...
Il y a de la tendresse, de la douceur dans les rapports entre eux, beaucoup d'humanité, à partir de situations pourtant assez terribles... de quoi remettre un peu d'ordre dans tout cela, et garder espoir...

Et puis il y a Cagliari , ses quartiers, ses senteurs, sa cuisine, son dialecte... une grosse part du charme du roman pour moi!
On a envie de se perdre dans le quartier de la Marina, d'arpenter la plage du Poetto , de découvrir cette mer dans la ville dont Milena Agus parle si bien!

On se contentera de quelques photos trouvées sur le web pour rêver un peu...




Merci à dialogues croisés pour cette lecture !
Dans le cadre du

10 commentaires:

  1. Un livre qui semble intéressant, les photos de Cagliari sont magnifiques! Bise et bon samedi dans la joie!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour.
    Je n'ai pas lu ce roman mais la couverture, l'histoire, les histoires, l'immeuble et " l'autour de l'escalier " m'ont fait tout de suite penser à " La vie mode d'emploi " de Georges Perec et aux premières lignes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ce livre, il faudrait que je le feuillette pour comparer!

      Supprimer
  3. Pour les couleurs et les odeurs de la Sarddaigne,il y a le roman du jeune auteur franco sarde, Michael Uras, Nos souvenirs flottent dans une mare poisseuse. Un peu de chaleur avec Agus quand il pleut dehors ne fera pas de mal.Béatrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette idée d'auteur! Je note!

      Supprimer
  4. Très tentant, ce livre ! Merci de nous faire découvrir cette nouveauté.

    RépondreSupprimer
  5. Tu me donnes surtout envie de partir en Sardaigne !! :D
    J'aime aussi beaucoup Milena Agus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela fait aussi partie de mes envies de voyage!

      Supprimer

Comments system