samedi 23 avril 2016

Piste noire Antonio Manzini

Trad. de l'italien par Samuël Sfez
 Séducteur, corrompu, sarcastique, Schiavone est aussi antipathique qu’attachant. Le genre de héros qu’on adore détester…
Le commissaire Rocco Schiavone est romain jusqu’au bout des ongles : snob, macho et ronchon, il est doté d’un humour noir dévastateur. Muté à Champoluc dans le val d’Aoste, il vit son départ en province comme un exil. À son corps défendant, il doit quitter sa paire de Clarks adorée pour porter de répugnants après-ski et considère ses nouveaux collègues comme des ploucs.
Peu après son arrivée, on trouve le cadavre d’un homme sur une piste de ski, écrasé sous une dameuse. Accident ou meurtre? Quand le médecin légiste découvre un foulard dans la gorge de la victime, le doute n’est plus permis. Schiavone se plonge alors dans une enquête rocambolesque, freiné par son ignorance, voire son mépris, de la région et de ses usages. Mais certains habitants de cette vallée hostile et glaciale trouvent grâce à ses yeux. Notamment une habitante : la somptueuse Luisa Pec…



 Mon petit mot

J'ai choisi ce livre pour mon "cycle" littérature italienne. Direction cette fois le Nord de l'Italie, en pleine montagne, et en plein hiver,  sous (et dans!) la neige, un roman dépaysant au coeur d'une station de ski du val d’Aoste.

Au premier abord, l'enquêteur n'est pas franchement sympathique. Macho, langage fleuri... tout pour ne pas plaire!
Un anti-héros étonnant, aux méthodes pas toujours très orthodoxes, ni légales, mais efficaces! 
Heureusement pour le lecteur, l'intrigue démarre très vite et fait oublier les mauvais côtés du personnage, avant que l'on en découvre peu à peu d'avantage sur son compte.

Des rebondissements, des fausses pistes, des indices distillés petit à petit, l'enquête est menée de façon assez classique mais tient en haleine.

Et au passage, entre corruption, trafic de clandestin ou de drogue, bien des thèmes de société et de l'Italie actuelle sont abordés. De la musique à la nourriture, sans oublier le froid glacial et les soucis d'équipements adaptés du héros, c'est aussi un polar idéal pour les sports d'hiver! On s'imagine très bien le lire dans l’atmosphère feutrée d'un chalet enneigé, environné de quelques craquements inquiétants, une boisson chaude à la main, avec juste ce qu'il faut de suspens pour frissonner....

C'était pour moi une première rencontre avec ce Rocco Schiavone et même si lui - même ne m'a pas vraiment séduit, son enquête, si, alors je retrouverais avec plaisir les autres aventures de ce héros, ce qui permettra d'aileurs peut-être d'en apprendre plus sur son compte et de mieux comprendre ses réactions !

Décidément, la littérature policière italienne se porte bien! 

Merci à Livradict et à Folio Policier pour cette lecture!

Dans le cadre du challenge Italie
http://www.livraddict.com/images/logos/livraddict_logo_newp.png

8 commentaires:

  1. Une très belle découverte pour moi! Et hâte de retrouver Rocco!!! ;-) Bonne journée, Eimelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que la suite de ses aventures sera traduite!

      Supprimer
  2. Je viens de lire un autre avis sur ce roman et ton billet finit de me convaincre. D'autant qu'il est maintenant sorti en Folio !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une raison de plus pour ne pas s'en priver!

      Supprimer
  3. Bientot à Tv italienne. Marco Giallini joue le role de Rocco

    RépondreSupprimer
  4. Je crois qu'un deuxième tome est sorti actuellement... je viens juste de le lire. Effectivement, le personnage peut déplaire mais finalement, j'ai bien aimé son humour noir et je me laisserai sûrement tenter par une autre enquête.

    RépondreSupprimer

Comments system