mercredi 6 avril 2016

Novecento D’Alessandro Baricco, avec André Dussollier 5 avril

Texte : Alessandro Baricco
Avec : André Dussollier
Adaptation française : André Dussollier et Gérald Sibleyras
avec la collaboration de Stéphane de Groodt
Mise en scène : André Dussollier et Pierre-François Limbosch
Collaboration artistique : Catherine D’At
Scénographie et images : Pierre-François Limbosch
Lumière : Laurent Castaingt
Images : Christophe Grelié

Création et direction musicales : Christophe Cravero ; piano, Elio di Tanna ; trompette, Sylvain Gontard ou Gilles Relisieux ; batterie et percussions, Michel Bocchi ; contrebasse, Olivier Andrès

Costumes : Catherine Bouchard
Maquillage : Magali Ohlmann
Peinture : Alexandre Obolensky
Régie générale et Régie plateau : Patrick Flahaux
Régie Son : Stéphane Cretin
Régie Lumière : Thomas Giubergia
Production : Les Visiteurs du Soir

Présentation du spectacle :
André Dussollier a reçu le Molière 2015 du Comédien dans un spectacle de Théâtre Public pour Novecento.
Alessandro Baricco, jeune écrivain italien contemporain (musicologue de surcroît), et le célèbre acteur français André Dussollier nous offrent un pur moment magique et poétique avec une pièce légère, drôle et émouvante.
Embarquez avec André Dussollier le temps d’une traversée atypique à bord du Virginian !
 Afficher l'image d'origine

Mon petit mot

J'avais lu (et beaucoup apprécié !)  il y a quelques temps le roman d'A. Baricco:  Novecento
j'étais donc très curieuse d'en découvrir l'adaptation théâtrale : et bien, c'est une réussite!

Une belle scénographie entre toiles peintes, jeux d'ombres, nous sommes sur le Virginian, dans les différents espaces du bateau... 
Et surtout, le texte est bien là... tous les passages qui m'avaient marqué dans cette histoire ont leur place... les rires, l'émotion... j'ai juste trouvé le final un peu trop rapide (peut-être de la faute d'une partie du public se mettant à applaudir dès la dernière syllabe envoyée, un instant de réception de l'émotion aurait été préférable , le silence qui suit Baricco est toujours du...., fin de la parenthèse rabat-joie!)

La représentation apporte même un petit plus à la lecture, avec ce quatuor de musiciens qui accompagnent le comédien, c'est presque du "théâtre-concert".

André Dussollier est idéal pour ce rôle, présence, voix (quel débit!), pas de danse... un beau moment!





3 commentaires:

  1. ça devait être excellent! J'adore Dussollier!

    RépondreSupprimer
  2. Que j'aurais aimé le voir! Moi aussi j'ai beaucoup aimé le roman et si c'est réussi au théâtre, alors! Surtout avec André Dussolier! Ce devait être un régal!

    RépondreSupprimer

Comments system