mardi 26 avril 2016

Jupe et pantalon de Julie Moulin #‎68premièresfois‬

février 2016 éditions Alma
Avec l’alacrité d’un Almodóvar et le réalisme magique d’un Boulgakov, voici le récit d’une jeune femme moderne au bord de la crise de nerfs.
Où va-t-on ? Telle est la grande question que se posent Marguerite et Mirabelle. Voici trente ans que ces deux jambes portent A., jeune cadre pressée d’en faire toujours plus. Mais plus de quoi ? Travail, enfants, amour ? Marguerite et Mirabelle débattent de leur grande affaire – le destin d’A. – en compagnie des autres parties du corps : Camille le cerveau, Babette la paire de fesses, Boris et Brice les bras.
A. chute dans un aéroport, le mari s’en va, la cacophonie guette. Au bord de la crise de nerfs, la jeune femme découvre que son corps en sait plus qu’elle et décide de l’écouter.


Mon petit mot

Voilà un premier roman original!

Donner la parole aux jambes, quel bon point de départ!
C'est qu'il en sait sur nous et en révèle, ou au contraire en dissimule, notre corps....

Et au delà de cet angle d'attaque particulier, j'ai découvert avec plaisir la très belle plume de Julie Moulin et un contenu qui m'a totalement séduite!
Car le décalage de point de vue permet finalement d'aborder bien en face des sujets graves. De la difficulté d'être femme... d'être une femme sans enfant à l'approche de la quarantaine, ou au contraire, d'être une femme avec enfant devant tenter de concilier vie professionnelle, vie de couple, de mère... et tant de réflexions que l'on a un jour ou l'autre toutes entendues.

A. veut tout. Le beurre et l'argent du beurre. Le travail et les enfants. La jupe et le pantalon. 

Du sexisme devenu si banal au regard des autres, ce sont nos jambes, nos bras, nos contradictions, nos lâchetés, nos doutes, nos colères, nos angoisse...  que met en scène habilement Julie Moulin. 
De quoi avoir envie de faire une pause, et de ne plus oublier notre corps, de nous écouter... un livre décomplexant, et qui fait du bien.

Et en prime, on rit, parce que l'humour n'est jamais loin... alors... n'hésitez pas à faire connaissance avec Marguerite, Mirabell, Camille, Babette, Boris et Brice... vous ne les oublierez pas de sitôt! 

Enfin, on referme le livre avec l'envie de lire Le Maître et Marguerite de Mikhail Boulgakov cité dans ce roman!


C'était ma première lecture pour le retour de 68 premières fois, et je remercie une fois de plus Charlotte et toute l'équipe de lectrices à l'origine de ce beau projet!
Challenge Rentrée Hiver 2016 organisé par Laure de MicMelo


2 commentaires:

  1. Il est dans ma pile à lire et son tour va venir bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonne lecture alors! J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi!

      Supprimer

Comments system