dimanche 6 mars 2016

El Cid, Agence de Voyages Imaginaires Compagnie Philippe Car

Adaptation et écriture : Philippe Car et Yves Fravega, d'après Corneille
Mise en scène : Philippe Car
Assistanat à la mise en scène : Laurence Bournet

Avec Lucie Botiveau, Philippe Car, Nicolas Delorme, Marie Favereau et Vincent Trouble

Scénographie et lumière : Julo Etiévant
Composition musicale : Vincent Trouble
Costumes : Christian Burle
Accessoires : Jean-Luc Tourne
Régie Générale et Lumière : Damien Leclerc/Jean-Yves Pillone
Régie Son et Plateau : Christophe Cartier/Mathieu Cacheur

Un classique revisité, où le comique et le tragique s’entrechoquent dans une ambiance de cirque haute en couleur 

 

Pensé comme un thriller, Corneille réécrit le mythe de Rodrigo Diaz de Vivar en y développant un véritable suspense. L’histoire tient en haleine le spectateur d’un bout à l’autre de la pièce. Corneille pousse ses personnages, et surtout Rodrigue et Chimène, dans de véritables tortures psychologiques ! 
Dans l’adaptation de l’Agence de Voyages Imaginaires, le merveilleux et le comique frisent le tragique, surtout dans l’interprétation des personnages. La mise en scène tend vers une forme rêvée de « music-hall espagnol ». C’est un véritable conte qui se déroule autour d’un manège onirique. La présence d’Alonzo, narrateur-chauffeur de taxi-auto-tamponneuse, met en perspective le texte et les réflexions de Corneille : c’est un réel vertige pour le public. La musique composée par Vincent Trouble et jouée en direct par les comédiens, se compose de chansons latino-américaines qui accompagnent l’action comme une musique de film. Un spectacle loin des versions attendues de cette pièce du répertoire classique.


El Cid - Compagnie Philippe Car, Agence de Voyages Imaginaires.
Mon petit mot

Au début, on se dit, cela va être "Le Cid pour les nuls", version explicitée par les interventions d'un narrateur, pourquoi pas, beaucoup d'ados dans le public, ils ont l'air d'accrocher d'emblée, ok!

Les grandes questions de la pièce sont mises en avant, chaque acteur propose des solutions plus ou moins pertinentes...  au spectateur de se faire son propre avis. Autour des questions de justice, d'honneur et d'amour, il y aurait de beaux sujets de bac philo... et hélas, rien n'est démodé dans le questionnement des héros!

Et là où tout le monde se retrouve, ceux connaissant bien la pièce comme ceux qui la découvrent, c'est dans  la folie, le rire, l'imaginaire, la mise à distance humoristique et musicale... un décalage réussi !
Toutes les répliques cultes sont là, intégrées avec cohérence dans le texte réécrit.
Chimène et Rodrigue perdent un peu de leur superbe, mais gagnent un sérieux potentiel comique!




El Cid - Compagnie Philippe Car, Agence de Voyages Imaginaires.

De belles trouvailles dans le décor et les personnages, la mise en scène (un combat en ombres chinoises... ou encore ce taxi sous la pluie... avec trois fois rien, et le bonheur du jeu... ), c'est efficace, on est tout de suite ailleurs... sans perdre Corneille de vue!
 La magie du théâtre fonctionne...  pari gagné!


Et l'on en sort léger, joyeux,  en fredonnant :  
Es la historia de un amor,
Como no hay otra iguál,
Que me hizo comprender,
Todo el bien, todo el mal,....






Un classique revisité pour les challenges :

Challenge faust






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system