samedi 12 mars 2016

Bologne tourisme

Toujours dans la série photos de 2011 gardées en réserve, après Ferrare, Bologne ....  les ruelles de la ville médiévale, les palais du centre ville, les grandes tours qui la dominent,   les fameuses arcades.... un ensemble qui forme une ville très agréable, nous n'y avons passé qu'une nuit, la ville mérite d'y passer plus de temps, ce sera pour une autre occasion!

D'abord, quelques vues aériennes prises sur le web pour mieux saisir la ville de Bologne et ses tours médiévales impressionnantes


Bologne ,  chef-lieu de la région d'Émilie-Romagne est considérée comme le siège de la plus ancienne université du monde occidental puisqu'elle fut fondée en 1088.  Des personnages illustres ont fréquenté cette université au Moyen Âge comme Irnerius, Dante, Boccaccio et Petrarca.
Ce rayonnement culturel et son université lui ont valu le surnom de la Dotta (la savante). La ville possède également d'autres surnoms comme la Rossa (la rouge), en référence à ses tuiles en terre cuite et aussi pour son âme politique, et la Grassa (la grasse) pour son excellente cuisine.


 En 1256, Bologne promulgue le Legge del Paradiso (la « loi du paradis »), qui a supprimé le servage féodal et libéré les esclaves grâce à l'argent de la ville.
Au même moment, le centre de la ville se couvre de tours, construites par les riches et influentes familles de la ville pour montrer leur puissance, d'édifices publics, d'églises et d'abbayes.

 la Piazza San Domenico
La ville est aussi célèbre pour ses arcades, avec plus de 38 Km dans le centre historique, dont le plus long au monde, le Portique de San Luca, sur 3.500 m pour 666 arches.
Bien pratique pour se protéger du soleil! 

 D'une tour à l'autre (dommage pour les fils en tous genres!), attention au torticolis!


De toutes ces tours (plus d'une centaine évoquées) , moins d'une vingtaine sont toujours debout  comme les deux tours jumelles Asinelli (97 m de hauteur) et Tour Garisenda (48 m), ou les tours Azzoguidi (54,80 m, la Prendiparte 60 m, Scappi (39 m)...




Palazzo Re Enzo


La Piazza Maggiore , se compose de plusieurs ensembles, le plus ancien monument est le Palazzo del Podestà qui remonte au début du XIIIe siècle, surmontée par la Torre dell'Arengo. Contigu, se trouve le Palazzo Re Enzo.

Le Palazzo d'Accursio (ou Palazzo Comunale) qui occupe l'ouest de la place date du XIVe siècle, il abrite l'Hôtel de ville ainsi que le Musée Morandi.
La Piazza del Nettuno (Place de Neptune) est conjointe à la Piazza Maggiore. Au centre s'y trouve la Fontaine de Neptune (Fontana del Nettuno), réalisée en 1565 par Giambologna.


Coté sud, s'élève la façade inachevée de la Basilique gothique San Petronio, qui fut commencée au XIVe et jamais totalement terminée.
Coté est, le Palazzo dei Banchi fut érigé au XVIe siècle par Jacques Barozzio. Y commence un portique gothique qui rejoint le Palazzo dell'Archiginnasio, siège médiéval de l'Université de Bologne, avec son théâtre anatomique, et aujourd'hui l'une des plus belles et des plus riches bibliothèques d'Europe.
 La fontaine de Neptune


A partir de cette place , on peut donc visiter :

L'incontournable université





Partout sur les murs, et plafonds, les blasons des étudiants et professeurs qui ont fréquenté l'université.



Le Palazzo dell'Archiginnasio siège de l’Université de Bologne depuis le XVIe siècle, dans lequel on peut toujours voir le théâtre anatomique  et sa table de dissection




 Statue de Luigi Galvani ( professeur d'anatomie et de chirurgie à l'Université de Bologne en 1773) sur la Piazza Galvani


Le Palazzo D’Accursio avec l'exposition de sculptures "Umanità" de Sara Bolzani et Nicola Zamboni




Une pause nature, dans le Parco della Montagnola, avec vue sur quelques unes des fameuses tours de la ville. 



Vue sur la Porta Galliera, une des plus majestueuses des portes de la ville encore visibles.
 Un parc depuis lequel on retrouve de nombreuses states de l'histoire de la ville.

Bologne, au fil des rues, entre histoire et XXIème siècle...








La vue de notre chambre.... les toits et tours de la Bologne historique d'un côté, la ville moderne de l'autre...


 On reprend quelques forces avant de retourner arpenter la ville...


et puis la nuit, une Bologne merveilleuse à découvrir... la balade est encore plus agréable, moins de voitures, et les lumières embellissent les monuments...














8 commentaires:

  1. Après avoir visionné tes photos, il me reste encore beaucoup à découvrir, il faut donc y retourner!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que je me suis dit au retour de ce voyage!

      Supprimer
  2. Merci Eimelle, encore un merveilleux reportage qui donne l'envie de bouger !
    Bologne, j'y suis passée en vrai coup de vent il y a des années et malheureusement je n'ai pas vu tout cela. Ce n'est pas très loin de chez moi... faut que je me bouge et y aille au moins 2 nuits donc 3 jours, car j'ai l'impression que c'est dense !
    Catherine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, il faut au moins un grand week-end!

      Supprimer
  3. Bonjour eimelle, tes jolies photos me confirment qu'il faudrait que j'aille visiter Bologne dont on m'a dit beaucoup de bien par ailleurs. Merci pour cette visite virtuelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai eu qu'un regret :y avoir passé trop peu de temps !

      Supprimer
  4. Mais quelle ville magnifique! Hélas! je ne la connais pas! (pas encore!)

    RépondreSupprimer

Comments system