lundi 25 janvier 2016

Voyage dans la Rome baroque Le Vatican, les princes et les fêtes musicales Patrick Barbier

Grasset, janvier 2016
Tout au long de l’époque baroque, Venise, Naples et Rome jouent un rôle essentiel sur le plan musical, tout en poussant l’art de la fête à des sommets inégalés.
Dans cet essai vagabond, coloré et joyeux, Patrick Barbier nous plonge dans la vie quotidienne de cette Rome pontificale des XVIIe et XVIIIe siècles, théâtre d’un gigantesque bouleversement artistique.
Le lecteur voyage, guidé par Patrick Barbier, au cœur des chefs-d’œuvre musicaux de la Rome baroque. Entre anecdotes historiques et documents inédits, nous découvrons l’aristocratie romaine et ses plaisirs, les courses de chevaux et les carnavals, les palais privés et les soirées à l'opéra, mais aussi l'étonnante vie culturelle et les cérémonies somptueuses du Vatican.



Mon petit mot


Ma première lecture d'un livre paru en 2016 sera donc pour l'Italie!

Une belle promenade historique et musicale dans la capitale italienne, à l'époque baroque donc.

Un monde d'hommes, de religieux, mais aussi de princes, de castrats,  de violonistes... dont il reste finalement peu de traces dans la pierre. Les salles de spectacles de l'époque ont pour la plupart disparue, on ne peut plus vraiment suivre les traces de Christine de Suède dans la ville, mais il reste les joyaux du Vatican, et bon nombre de pièces musicales. 
C'est l'occasion de redécouvrir par exemple le Teatro Tordinona ,construit en 1670 , sur la rive du Tibre opposée au Castel Sant'Angelo.
Premier théâtre romain à adopter la salle à fer à cheval, l'un de ses côtés donnait directement sur l'eau.  Il fut ldétruit en 1888 pour permettre la construction des berges du fleuve.


De nombreuses fêtes sont décrites, carnavals, bals, courses de chevaux, chars majestueux, ainsi que les lieux des festivités, du Corso aux petits théâtres nichés dans les palais,  on s'y croirait!
On y découvre une Rome déjà touristique, à l'époque du Grand tour, avec les problématiques d'hébergements ou de souvenirs à rapporter qui nous la rendent très actuelle!

Et puis, de fontaines du Bernin à la chapelle Sixtine, ce livre m'a rappelé bien des souvenirs de voyage... et donné de nouvelles envies!
La piazza Navona


Associé à une belle bibliographie et de nombreuses notes, le texte, pour érudit qu'il soit, n'en reste pas moins très accessible!

Dans le cadre des challenges

Challenge Rentrée littéraire janvier 2016

8 commentaires:

  1. il me le faut d'URGENCE! avant que ne s'estompent les souvenirs ....

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes envie et de partir en Italie, et de lire cet essai !

    RépondreSupprimer
  3. Ayant visité toutes ces régions, je pense que ce livre me plairait beaucoup! Bise et bon lundi tout doux!

    RépondreSupprimer
  4. Oh comme tu me fais envie... Je pense l'adorer et Rome me semble déjà si loin !

    RépondreSupprimer

Comments system