jeudi 7 janvier 2016

Confiteor de Jaume Cabré

Enfin lu!
Et beaucoup apprécié!

Présentation:
Actes sud, septembre 2013
Barcelone années cinquante, le jeune Adrià grandit dans un vaste appartement ombreux, entre un père qui veut faire de lui un humaniste polyglotte et une mère qui le destine à une carrière de violoniste virtuose. Brillant, solitaire et docile, le garçon essaie de satisfaire au mieux les ambitions démesurées dont il est dépositaire, jusqu’au jour où il entrevoit la provenance douteuse de la fortune familiale, issue d’un magasin d’antiquités extorquées sans vergogne. Un demi-siècle plus tard, juste avant que sa mémoire ne l’abandonne, Adrià tente de mettre en forme l’histoire familiale dont un violon d’exception, une médaille et un linge de table souillé constituent les tragiques emblèmes. De fait, la révélation progressive ressaisit la funeste histoire européenne et plonge ses racines aux sources du mal. De l’Inquisition à la dictature espagnole et à l’Allemagne nazie, d’Anvers à la Cité du Vatican, vies et destins se répondent pour converger vers Auschwitz-Birkenau, épicentre de l’abjection totale.
Confiteor défie les lois de la narration pour ordonner un chaos magistral et emplir de musique une cathédrale profane. Sara, la femme tant aimée, est la destinataire de cet immense récit relayé par Bernat, l’ami envié et envieux dont la présence éclaire jusqu’à l’instant où s’anéantit toute conscience. Alors le lecteur peut embrasser l’itinéraire d’un enfant sans amour, puis l’affliction d’un adulte sans dieu, aux prises avec le Mal souverain qui, à travers les siècles, dépose en chacun la possibilité de l’inhumain – à quoi répond ici la soif de beauté, de connaissance et de pardon, seuls viatiques, peut-être, pour récuser si peu que ce soit l’enfer sur la terre.
 Mon petit mot

Que dire sur ce roman dont on a tant parlé?
Qu'il faut le lire, tout simplement!

Pour sa construction vertigineuse, pour les petites histoires dans la grande, pour cette écriture déconcertante, si maitrisée, envoutante, qui vous fait passer d'un narrateur à l'autre, d'une époque à l'autre , dans la même phrase, vous sollicite, vous fait réfléchir, mais ne vous perd pas en route. 
De l'Inquisition à l'Allemagne nazie, et à la dictature Franquiste, les drames de l'histoire et la barbarie se répètent hélas inlassablement.

J'y ai retrouvé en plus des souvenirs de voyage, des violons de Crémone à l'Espagne... des lieux qui reviennent en mémoire...

J'ai longtemps attendu avant de le sortir de ma PAL, je savais qu'il demandait du temps, et de la disponibilité d'esprit, je n'ai pas été déçue , bien au contraire!
Et j'ai peur que le livre suivant paraisse bien fade!

Dans le cadre du challenge Les anciens sont de sortie:
et 1/3 pour les sorties de PAL du mois!


22 commentaires:

  1. Si seulement il pouvait sortir en poche !!! Je l'attends avec impatience pour pouvoir le transporter avec moi en allant au boulot. En version GF, ce ne serait pas jouable.

    RépondreSupprimer
  2. Un vrai roman de littérature ! Cela fait tellement plaisir à lire;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai, c'est une lecture "valorisante"!

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec toi, quand on est enthousiaste sur un premier roman, les suivants nous paraissent moins bien,ça m'est déjà arrivé avec un livre de Muriel Barbery.
    Je note en tout cas ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu as l'occasion, c'est un vrai coup de coeur pour moi!

      Supprimer
  4. J'en ai lu la moitié en début d'année dernière mais je n'étais plus assez disponible par la suite pour lui accorder l'attention qu'il mérite. Je vais le reprendre dès que possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il faut en effet choisir le bon moment!

      Supprimer
  5. Il est dans ma pile à lire, et, comme tu l'as fait, j'attends le bon moment !

    RépondreSupprimer
  6. Quand il sortira en poche, je me lancerai.

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai repéré depuis un moment... Mais j'aimerais bien qu'il sorte en poche :p

    RépondreSupprimer
  8. J'espère que ce sera pour bientôt !

    RépondreSupprimer
  9. j'ai adoré ce livre brillant, exigeant, sublime! Un chef d’œuvre!

    RépondreSupprimer
  10. ah ah. Contente qu'il tait plu. Et comme toi, les autres romans m'ont semblé fades à côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. du coup j'ai enchaîné avec un livre historique pour couper un peu!

      Supprimer
  11. Là, tu me fais envie! Tout m'intéresse dans ce roman. Je le note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon gros coup de coeur de ces dernières semaines!

      Supprimer
  12. J'ai très envie de le lire aussi mais j'attends qu'il sorte en poche ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je serais curieuse de voir le nombre de pages en poche, un gros pavé!

      Supprimer

Comments system