mercredi 2 décembre 2015

L'envers du feu Anne Dufourmantelle

ALBIN MICHEL (19 août 2015)
Les grands incendies sont une espèce en voie de disparition. Ils se propagent à la vitesse du vent et de la nuit. Leur souveraineté soumet l’espace. Pareils aux météorites et au désir, leur dangerosité, leur degré de combustion, leur trajectoire sont imprévisibles.
Dévastation. Régénération.
Nous sommes de même nature ; des feux. 


Thriller psychanalytique, roman initiatique, histoire d’une passion, quête de soi, labyrinthe de mensonges et de faux-fuyants, de souvenirs écrans, ce suspense qui emprunte les arcanes de l’analyse nous mène de Brooklyn jusqu’aux confins du Caucase à la poursuite d’une mystérieuse disparue.

Mon petit mot

Une construction originale, une intrigue prenante, voilà un roman bien ficelé, qui accroche très vite le lecteur.

D'un rebondissement à l'autre, pas de temps morts une enquête qui fait la part belle à la psychanalyse et nous fait voyager par la même occasion.
De nombreux personnages, tous plus ou moins cabossés, nous font osciller entre histoires d'amour, thriller ou roman initiatique.
Un roman très riche, qui mélange les genres de belle façon.

La chute m'a laissée un peu perplexe, mais cela reste une des lectures à conseiller de cette rentrée.

Dans le cadre des




6 commentaires:

  1. ah oui, j'avais pas vu qu'il faisait parti des 68 celui-là tiens, bon à voir, si jamais il croise ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas le meilleur, mais c'est un des plutôt bons de cette série!

      Supprimer
  2. du nouveau! jamais entendu parlé, au hasard de mes visites à la médiathèque?

    RépondreSupprimer
  3. Thriller psychanalytique, j'avoue, ça me fait fuir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. clairement un livre que je n'aurais pas lu sans ce projet!

      Supprimer

Comments system