samedi 21 novembre 2015

Le renversement des pôles de Nathalie Côte

Couple : deux personnes de la même espèce considérées ensemble.Couples en vacances avec enfants : spécimen d'un genre particulier qui attend l'été avec impatience mais qui risque fort de finir la tête dans le sable.Les Bourdon et les Laforêt ont loué deux appartements voisins dans une résidence avec piscine en bord de mer. Chacun est arrivé avec la même envie : consacrer ce temps béni aux enfants, au repos, aux projets. Et tous sont rattrapés par leurs obsessions propres : fuir un mari ennuyeux, gagner vite plus d'argent, faire oublier qu'on a pris dix kilos, faire semblant que tout va bien.

Passée l'euphorie de l'échappée belle, ils ne tarderont pas à découvrir que changer de vie a un prix, que la liberté exige du souffle et qu'elle ne s'achète jamais à bon compte.Avec un humour acide et une implacable clairvoyance, Nathalie Côte se fait entomologiste de la classe moyenne et pavillonnaire. 
En filigrane, elle dénonce le monde du travail, véritable machine à tuer, et le monde matérialiste, qui propose vainement de se consoler en consommant à crédit. On regarde ces personnages ni aimables ni détestables se débattre et renoncer. On les regarde, en espérant ne pas leur ressembler.


Mon petit mot

 Un des livres déroutant de cette rentrée littéraire !

J'ai longtemps cherché où tout cela allait nous mener, satire sociale, dénonciations des travers du monde du travail ou des modèles familiaux... oui pourquoi pas... mais je suis restée un peu en dehors...

Une lecture agréable au demeurant, ce village vacances, ces couples, leurs relations, entre piscine et buffet, wiffi intermittent, plage et visites touristiques loupées, nous renvoient forcément à des souvenirs de vacances (pas très réussies !) personnels, j'ai souri plus d'une fois, mais je m'attendais à une lecture moins légère...

Bref, pour une lecture "détente" qui épingle nos petits travers, oui , mais la présentation qui en a été faite m'avait donné de fausses attentes!

Dans le cadre des






2 commentaires:

Comments system