mercredi 4 novembre 2015

#conseil de famille Théâtre de la Renaissance

Suite de la petite escapade parisienne!

Présentation du théâtre :
Coincée entre un fils accro à l’argent (Frédéric Bouraly), une fille mère de famille au bout du rouleau (Maud Le Guénédal), et un cadet artiste fainéant (Erwan Creignou), leur mère (Eva Darlan) a décidé elle de s’éclater. C’est son tour maintenant d’avoir la belle vie. Et tant pis si ça ne plait vraiment pas à ses enfants. Le diner de ce soir va être explosif et son mojito risque de ne pas passer. Pourtant dans cette famille chacun peut y reconnaitre un peu de la sienne. Conseil de famille est une comédie impertinente, drôle et cruelle.

Comédie de Amanda STHERS et Morgan SPILLEMAECKER

Mise en scène de Eric CIVANYAN
Avec : Eva DARLAN, Frédéric BOURALY, Maud LE GUENEDAL et Erwan CREIGNOU.





Mon petit mot 

Comme pour le déconcertant Home, une pièce choisie pour sa distribution, en l’occurrence pour Eva Darlan, et là encore un immense plaisir à la retrouver sur scène après son poignant et si nécessaire Crue et nue vu à Avignon (n'hésitez pas à lire le livre si vous ne le connaissez pas).

Un registre bien différent, et à nouveau une très bonne soirée, dans une ambiance cette fois plutôt côté "ça balance pas mal" en famille! 

Eva Darlan dans Conseil de famille


Tant de vacheries échangées au sein de cette famille, cela ne peut pas laisser indifférent !
Le physique, l'homosexualité, l'argent, tout est prétexte à s'en balancer des vertes et des pas mûres, pas toujours des plus raffinées, situation de crise oblige, cela fuse dans tous les sens et les dernières remparts de la politesse lâchent très vite (j'ai eu un petit peu de mal à entrer dans la pièce, mais passées les premières minutes, et avec l'arrivée d'Eva Darlan la mayonnaise prend et l'on se demande bien comment tout cela va finir !) 

Un sujet grave d'ailleurs au départ, la vieillesse, la dépendance... clairement tourné du côté du rire et de l'humour noir... lorsque les enfants décident purement et simplement de supprimer leur chère maman... et il faut reconnaître, qu'à force de l'entendre... on finirait presque par leur donner raison !

Une mère détestable au premier abord, mais qui montre aussi de petites failles, des moments plus touchants, dans son désir de réinventer sa vie, et qui font qu'on ne parvient pas à la détester comme on le devrait. Elle en deviendrait même presque sympathique par moment... un joli personnage ...

Bref, on se laisse emporter par l'histoire et l'énergie de la distribution ! 

J'ai découvert au passage un très joli lieu, avec cette belle salle du Théâtre de la Renaissance.




pour se faire une idée:



Dans le cadre du 



2 commentaires:

  1. Oui un bon moment de théâtre, peut être à voir en famille....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de quoi régler quelques comptes à la sortie!

      Supprimer

Comments system