samedi 17 octobre 2015

Pétrarque canzone CXXVI

Je me suis enfin lancée dans la lecture en italien!

Avec ce petit livre bilingue français-italien : Dix auteurs classiques italiens - Dieci autori italiani classici, qui regroupe : Francesco Petrarca / Giovanni Boccaccio/ Leonardo da Vinci /  Ludovico Ariosto /Moderata Fonte /  Galileo Galilei / Cesare Beccaria / Giacomo Leopardi /Alessandro Manzoni et Carlo Collodi

Je n'ai lu pour le moment que le premier Pétrarque (1304-1374), Canzone CXXVI.

Moi qui n'ai ni l'habitude de lire de la poésie, ni de lire en VO, j'avais quelques inquiétudes, mais les notes qui accompagnent le texte classique en rendent la compréhension aisée.
Et il n'y a pas, dans la langue d'origine, c'est quand même beaucoup plus agréable à l'oreille! Chantant, vraiment...

S'adressant à la nature, aux lieux qui ont été témoins de la présence de sa bien aimée Laure (la Sorgue, la Fontaine Vaucluse) le poète livre tout son amour et tous ses tourments.
Le paysage et la dame se lient, un paradis de l'amour...

Da’ be’ rami scendea
(dolce ne la memoria)
una pioggia di fior’ sovra ’l suo grembo;
et ella si sedea
humile in tanta gloria,
45coverta già de l’amoroso nembo.
Qual fior cadea sul lembo,
qual su le treccie bionde,
ch’oro forbito et perle
eran quel dí a vederle;
50qual si posava in terra, et qual su l’onde;
qual con un vago errore
girando parea dir: Qui regna Amore.



Mais la vison du bonheur est fugace, et l'ombre de la Mort plane déjà....


Une lecture qui m'a rappelé des souvenirs, non pas d'Italie, mais d'Avignon, rue des Teinturieres, en plein milieu de l'agitation du festival, la découverte des vestiges du Couvent des Cordeliers, où Laure de Noves, l’égérie de Pétrarque, aurait été inhumée dans le caveau des Sade en 1348.

c'est donc ma première participation à

logo-challenge-in-italia1



  



8 commentaires:

  1. Il y a vraiment de beaux passages. Je l'ai en entier, en version bilingue, mais je ne l'ouvre pas souvent.
    Ces jours-ci, l'occasion m'en est donnée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela m'a donné envie de m y mettre enfin !

      Supprimer
  2. oui, beaucoup plus beau en VO mais difficile à comprendre. L'édition bilingue est nécessaire ou une édition avec un "traduction" en italien moderne. Tout cela me donne envie de retourner vers les classiques...!
    Merci beaucoup pour le challenge Leggere in italiano !

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai étudié en fac, j'avais adoré !

    RépondreSupprimer

Comments system