jeudi 15 octobre 2015

Mort sur le lac Cocco et Magella

octobre 2015
Calmann-Lévy
Traduit de l'Italien par AnaIs Bouteille-Bokobza

Présentation :  

Mis à part les débats passionnés entre militants de l’environnement et promoteurs immobiliers sans scrupule, la vie est plutôt tranquille dans les petits villages de montagne de Lombardie. Dans ces terres proches de la frontière entre la Suisse et l’Italie, la police locale a surtout fort à faire avec les contrebandiers et leurs divers trafics. Mais quand des ossements sont découverts, un événement sans précédent dans la région du lac de Côme, le choc est palpable au sein du service de police où travaille le commissaire Stefania Valenti.
Le squelette appartient à un homme, soldat dans l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Une aura de mystère entoure aussitôt la macabre découverte, surtout au vu de la proximité de la sublime villa des Cappelletti, famille richissime ayant considérablement étendu sa fortune pendant la guerre… 
Stefania, quarantenaire divorcée et mère d’une petite fille, va devoir mener de front les débuts de son histoire d’amour avec un jeune militant écologiste plus jeune qu’elle et son enquête dans un délicat entremêlement de connivences, d’omerta et de secrets de famille.  

Mon petit mot:

Quel plaisir de découvrir une nouvelle enquêtrice italienne et un nouveau duo d'auteurs (Magella est médecin légiste)!
Le roman se situe dans la montagne au dessus du Lac de Côme, près de la frontière suisse, une région d'Italie que je ne connais pas encore mais qui figure en bonne place dans mes envies de voyage, autant dire que ce roman policier tombait à pic! 

Ici, pas de polar violent et sanglant, plutôt une plongée locale, culturelle et historique dans une région magnifique.
De la description des villas autour du Lac aux nombreuses spécialités culinaires évoquées (et pourquoi pas tester la recette des lavarets à la sauce verte pour prolonger la lecture !) , les amoureux d'Italie y trouveront leur compte sans problème! 
Et je gouterais volontiers l'une des spécialités de la pâtisserie Manzoni chez qui Stefania fait plusieurs arrêts au fil des chapitres... et autant de délices qui font saliver le lecteur (enfin, moi, en tout cas!)

L'enquête nous entraine dans les heures sombres de la région, à la fin de la seconde guerre mondiale, où la zone frontalière devenait une vaste zone de trafics en tout genre, contrebande, armes, mais aussi déserteurs, juifs en fuite et aux biens spoliés... 

Des indices distillés régulièrement (trop peut-être ? , on voit assez vite où tout cela va nous mener, et le côté "touristique" prend parfois trop le pas sur l'enquête en elle-même, comme dans certain roman historique ou l'arrière plan prime finalement ), mais entre témoignages et archives, le puzzle est bien construit ! 

Je guetterai maintenant la parution en français de la suite des enquêtes de Stefania:


Un roman lu dans le cadre du


PS : je fais voyager ce livre, si cela vous intéresse faites moi signe!

12 commentaires:

  1. Tentant comme lecture, sauf que je n'aime pas quand on devine trop vite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un peu le défaut (et la 4ème de couv en dit déjà beaucoup!)

      Supprimer
  2. Très bonne idée. Je ne connaissais pas ces auteurs, mais j'adore la région des lacs...cela me plaira sûrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes cette région, il devrait te plaire!

      Supprimer
  3. Je suis assez tentée, ne serait-ce que pour la région .. et je m'abstiendrai de lire la 4e de couv.

    RépondreSupprimer
  4. C'est très tentant comme lecture ! Polar et Seconde guerre mondiale : je crois que ça ne peut que me plaire :)
    Merci pour ta participation au challenge, je vais la noter de ce pas dans le récap !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu veux, je l'ai mis en livre voyageur, je peux t'ajouter à la liste?

      Supprimer

Comments system