vendredi 4 septembre 2015

La Vénus aux kakis Anna Druesne 3 septembre #RentréeLittéraire2015

 3 septembre 2015 éditions Serge Safran

Quand Emma Berger croise Charles Mayer dans une librairie, elle n’imagine pas dans quelles aventures elle va être entraînée. Prisonnière d’une triste relation de couple, Emma découvre qu’elle est trompée. C’est à ce moment-là qu’elle se voit proposer, en tant que décoratrice, la rénovation d’une bastide à Aix-en-Provence. Son propriétaire n’est autre que le banquier Charles Mayer, homme aux yeux kaki et au charme fou, d’origine à la fois autrichienne et tzigane.
Aux côtés de Charles, Emma redevient femme. Et, tout en rénovant la vieille bâtisse, déterre de lourds secrets familiaux. Le père de Charles serait né du viol d’une Tzigane par un dignitaire nazi à qui l’ancienne propriétaire de la bastide aurait soutiré, par chantage, beaucoup d’argent. Y aurait-il encore des témoins de ce trouble passé ? Une enquête s’ensuit qui les mène à Vienne et à Prague… Emma décide enfin de tenter sa chance pour une nouvelle vie.
 
Entre Madame Bovary et La Vénus à la fourrure, Anna Druesne offre une nouvelle perspective romanesque.
Anna Druesne est née à Bordeaux. Après des études de lettres et de danse à Paris, c’est la danse qui l’entraîne à New York. Elle entreprend ensuite un tour du monde : trois continents, sept capitales, des années de voyage. De retour en France, elle restaure un mas à Aix-en-Provence. C’est là, les travaux finis, qu’elle s’adonne à son désir d’écrire.
La Vénus aux kakis est son premier roman.
Mon petit mot

Un livre découvert grâce à l'opération "68 premières fois", et que je n'aurais sans doute jamais lu sans, encore merci à Charlotte pour cette belle initiative!

Une jolie romance, un zest d' érotisme (enfin un peu beaucoup même, c'est un peu "50 couleurs de Provence!", je ne m'attendais pas à cela en ouvrant le livre, dans cette maison d'édition, cela m'a un peu surprise !), un soupçon de cours de décoration, le tout autour d' une enquête familiale et historique. Secrets de famille, la guerre, des traitres, des héros, remonter le fil si fin jusqu'aux origines... cette quête est pour moi le point fort de ce roman

En prime, entre cette bastide provençale, Aix en Provence,  et Vienne, un voyage entre art et histoire, de nombreuses oeuvres d'art évoquées , bref, un arrière plan historiquo-artistique intéressant qui apporte un peu de fond à cette histoire d'amour.

Un livre du genre " saga de l'été ", à lire pour se détendre!

L'une des oeuvres citées, le monstre marin, de Durer:


Dans le cadre des challenges :



6 commentaires:

  1. Allez, je note pour le "un peu beaucoup" d'érotisme ;)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis pas fan des romans érotiques... Donc je passe sur ces 50 nuances de provence :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne m'attendais pas à ça en commençant le livre!

      Supprimer
  3. Quel drôle de titre! Des yeux de couleur orange? ... parce que les kakis ne sont pas des fruits verts mais orange! l

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai!
      je ne sais plus comment elle l'explique dans le roman, il faudrait que je le re-feuillette!

      Supprimer

Comments system