mardi 1 septembre 2015

La petite barbare Astrid Manfredi #Rentréelittéraire2015

« Moi, monsieur, je suis pleine du bruit assourdissant de vivre. » En détention on l'appelle la Petite Barbare ; elle a vingt ans et a grandi dans l'abattoir bétonné de la banlieue. L'irréparable, elle l'a commis en détournant les yeux. Elle est belle, elle aime les talons aiguilles et les robes qui brillent, les shots de vodka et les livres pour échapper à l'ennui. Avant, les hommes tombaient comme des mouches et elle avait de l'argent facile.
En prison, elle écrit le parcours d'exclusion et sa rage de survivre. En jetant à la face du monde le récit d'un chaos intérieur et social, elle tente un pas de côté. Comment s'émanciper de la violence sans horizon qui a fait d'elle un monstre ? Comment rêver d'autres rencontres et s'inventer un avenir ?
La Barbare est un bâton de dynamite rentré dans la peau d'une société du néant. Un roman brut et stupéfiant.

Astrid Manfredi a créé le blog de chroniques littéraires Laisse parler les filles. Elle intervient ponctuellement pour le Huffington Post, toujours autour de la littérature. La Petite Barbare est son premier roman.




Mon petit mot

dans la série roman court et efficace, difficile à lâcher une fois la première page lue...  voilà un bon spécimen!
Je l'ai lu juste après La maladroite autant dire que j'enchainais les thèmes durs et les textes prenants.

 La petite barbare... une voix que l'on n'entend habituellement pas, mais quand elle résonne, elle le fait avec une sacré force!

Le retour sur son enfance, sur la tragique affaire qui l'a conduit en prison, le rapport aux hommes... et à l'avenir... elle en a des choses à dire et à dénoncer. 
Elle le fait sans pincettes, la colère de la lâchera jamais. 

Et puis on pense aussi à la victime, et à la réalité... l'assassinat de Ilan Halimi, l'antisémitisme, le quotidien et les perspectives des jeunes de certaines cités... un roman très ancré dans le présent.

Bref, une nouvelle auteure à suivre!

Dans le cadre des challenges :

18 commentaires:

  1. Une écriture viscérale : un auteur à suivre, en effet.

    RépondreSupprimer
  2. Un petit roman qui va faire son chemin; je vois que l'on en parle de plus en plus.

    RépondreSupprimer
  3. Une auteure que j'aimerai retrouver sur un autre sujet, elle a un vrai potentiel en terme d'écriture.

    RépondreSupprimer
  4. Tu es donc plus enthousiaste que Jérôme et Philisine.

    RépondreSupprimer
  5. je l'ai vue chez Busnel hier soir et j'ai détesté l'écouter! Elle a dû dire au moins 15 fois "Voilà"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que e c'était un peu agaçant !

      Supprimer
  6. Celui-là, je ne sais pas s'il me tente. L'auteure ne pas particulièrement plu à LGL et meme si je sais qu'il faut séparer l'oeuvre de l'auteur, j'ai souvent du mal.. Bref, un peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis contente de l'avoir lu avant, sans a priori!

      Supprimer

Comments system