lundi 24 août 2015

Profession du père Sorj Chalandon #RentréeLittéraire2015

Grasset
« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider. Je n’avais pas le choix. C’était un ordre. J’étais fier. Mais j’avais peur aussi… À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet. »


Mon petit mot

Après le bouleversant
je ne prenais pas beaucoup de risque en choisissant ce livre en cette rentrée littéraire 2015 et en effet, je retrouve l'auteur avec beaucoup de plaisir ici!

Un sujet beaucoup plus intime cette fois, des relations père - fils complexes, mais l'arrière plan historique et social y joue aussi un rôle.
Le putsch des généraux, l'OAS,  De Gaulle et la France de ces années 60/70... une période habilement reconstituée.

Et puis il y a ce père, menteur, manipulateur, violent, mythomane, malade surtout.
Comment vivre à ses côtés ? Comment se construire face à ce monstre?

Un enfant... qui n'a qu'une envie, être aimé de ce père, regardé, apprécié...
Exister tout simplement...

Tant de tentatives pour y parvenir, une mère qui s'efface, qui ploie sous la violence de plus en plus présente, l'isolement qui se renforce, et celui qui était un héros aux yeux de son fils qui déchoit peu à peu quand l'enfant comprend que les faits fabuleux de son père n'étaient que mensonges...


Un roman aux accents biographiques prenant, touchant, à découvrir!

Dans le cadre du




23 commentaires:

  1. Le père menteur, mythomane est un personnage du roman "La légende de nos pères" (le seul que j'ai lu jusqu'à présent, faut que je me rattrape !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi je n'ai pas lu "La légende..."!

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison Anne, il utilise la figure paternelle dans plusieurs de ces livres. J'avais beaucoup aimé d'ailleurs la légende de nos pères

      Supprimer
    3. je vais l'ajouter à ma liste d'envies!

      Supprimer
  2. Je suis en train de le lire. Il est saisissant !

    RépondreSupprimer
  3. Deuxième éloge que je lis sur ce roman... à suivre !

    RépondreSupprimer
  4. Pourtant, j'aime bien Sorj mais là, cela ne va pas le faire du tout : je préfère ne pas le lire, c'est le type d'histoires qui m'énerve et ne m'intéresse plus. J'en ai trop lues. Alors, basta ! À part cela, tout va bien !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je vais le lire des que j aurai fini les lectures en cours

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de le terminer, livre magnifique !

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas cet auteur, mais je compte le découvrir avec ce titre !

    RépondreSupprimer
  8. Il ne peut s'agir d'Albin Chalandon, le ministre? Il n'a jamais cherché à tuer de Gaulle! Et il n'a pas de fils qui s'appelle Sorj! C'est une fiction, je suppose?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne pense pas qu'il y est de lien de parenté entre les deux, je n'ai rien trouvé à ce sujet en tout cas, une simple homonymie!

      Mais pour Sorj Chalandon c'est à priori pour une bonne part autobiographique.

      Supprimer
  9. Eh bien, on peut dire que tes 1% du challenge sur la rentrée littéraire sont atteints :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et peu de déceptions pour le moment!

      Supprimer
  10. En lisant ce livre, on voit l’œuvre de Sorj Chalandon différemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait! une pièce essentielle du puzzle!

      Supprimer

Comments system