dimanche 19 juillet 2015

ZIGZAG Xavier Lemaire #off15

Compagnie des Larrons
Théâtre de La Luna 

ZIGZAG, c’est un certain regard sur la mise en scène avec en support la 1ère scène du Médecin malgré lui de Molière, c’est une conférence déjantée et mouvementée qui réserve bien des surprises…
Une façon de voir la mise en scène à travers le trou de la serrure, une occasion de soulever le rideau de la création d’un spectacle et de comprendre les enjeux du choix d’un metteur en scène dans un spectacle ludique, enjoué et surprenant!

Après notre fabuleuse aventure Les coquelicots des tranchées de l’an dernier, qui nous a valu le prix du public OFF2014, c’est à cette aventure que je vous convie avec délectation. Une occasion rêvée pour les 20 ans de la compagnie Les larrons de parler théâtre!

auteur(s) : Xavier Lemaire et Isabelle Andréani
mise en scène : Xavier Lemaire
scénographie : Caroline Mexme
comédien(s) : Isabelle Andréani, Franck Jouglas, Xavier Lemaire
lumières : Stéphane Baquet   régie : Rodrigue Louisard   costumes : Marie Thérèse Roy  masque : Stéphane Alberici



Mon petit mot:

Pas de festival sans un spectacle de la compagnie des Larrons!

Après m'avoir émue dans
m'avoir fait réfléchir (et émue aussi!) avec Qui es-tu Fritz Haber ? ou m'avoir fait rire dans

place cette année à Zigzag!

 Un univers totalement différent,  la 1ère scène du Médecin malgré lui de Molière mise en scène de 3 façons différentes, l'occasion d'une belle réflexion sur le théâtre, et surtout, de belles prouesses d'acteurs!

Isabelle Andréani si émouvante en Clara Haber, nous fait ici rire aux éclats, une façon idéale de commencer une journée de festival, le sourire aux lèvres !
 J'en retiendrai tout particulièrement les interventions des " techniciens" ou la fausse audition, très drôle! La partie " sérieuse " autour du théâtre m'a moins emballée mais l'enthousiasme et l'énergie des comédiens  ( le spectacle commence d'ailleurs dès l'installation des spectateurs) font passer un bon moment !


Dans le cadre du

2 commentaires:

  1. Comme moi, je vois, tu es plus réservée sur l'aspect pédagogique un peu trop appuyé! J'ai vu Molière dans tous ses éclats au collège La Salle avec ma petite fille et j'ai trouvé que les comédiens avaient beaucoup plus d'humour et d'invention pour faire passer leur leçon de théâtre.

    RépondreSupprimer

Comments system