vendredi 24 juillet 2015

THE GREAT DISASTER Patrick Kermann #off15

La manufacture

 Avec :Olivier Dutilloy
 Mise en scène : Anne-Laure Liégeois

Giovanni Pastore est descendu des montagnes du Frioul. A marché à travers l'Italie, la France, l'Allemagne. Changeant de nom au gré de ses espoirs d'intégration. A trouvé "une place" sur le Titanic : plongeur, responsable du lavage des 3177 petites cuillers. A coulé

avec le monstrueux paquebot le 14 avril 1912 à 23h40 au contact d'un iceberg.

Sous la mer, il raconte la terre et l'enfance perdues, l'incroyable luxe d'un monde de première classe. Il raconte l'histoire des laissés-pour-compte de toutes les nations, ceux qui hantent pour toujours les flancs du navire, les flancs de l'histoire. Il compte et recompte les petites cuillers. Folie des listes, folie des nombres. Patrick Kermann écrit le périple du plongeur du Titanic avec cette poésie violente qui était la sienne. Il sait joindre l'histoire contée au mythe, sait mêler humour et gravité.


 Mon petit mot

un spectacle à part... À l'heure où d'autres rivalisent d'effets en tout genre, là... Rien.
Un homme seul, immobile.
Un plateau nu, une salle qui reste éclairée...

Et cela suffit... Un formidable conteur qui nous transporte en qqs mots de ce petit village du Frioul au fond du Titanic, en passant par Gènes ou Aigues-Mortes...

 Magique...le pouvoir des mots, de l'histoire de ce petit immigré qui a menti à sa mamma, qui ne voulait pas qu'il embarque, attrait de l'Amérique, histoire d'une époque, choc des classes sociales, vie au sein de ce bateau, à travers une foule de personnages incarnés en une ou deux répliques... Des gamins italiens et de leur courses de bouchons vers la fontaine du village à la multiplicité des classes sociales sur le bateau, un foisonnement de destins!

Il est la voix des disparus, des humbles, de ceux qui, vivants, se taisaient.
Un très beau texte que je suis ravie d'avoir découvert !










4 commentaires:

  1. Réponses
    1. j'avais été très agréablement surprise par cette performance!

      Supprimer
  2. Coucou
    je viens de voir le spectacle qui n'est pas le même : l'acteur est différent et la metteure en scène aussi. j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de temps mort pour mettre en place de nombreux objets; ce qui donnait des longueurs à cette pièce; j'aurais préféré la mise en scène dont tu parlais, nue.
    Ce n'est pas un mauvais spectacle, le comédien est bon mais je pense que le spectacle que tu as vu devait être meilleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mince, je n'avais pas vu que ce n'est le même! dommage!
      il n'y avait d'ailleurs aucun décor ni accessoire...

      Supprimer

Comments system