lundi 20 juillet 2015

Retour à Berratham #FDA15

de Laurent Mauvignier
Chorégraphie et mise en scène  ANGELIN PRELJOCAJ
Avec Virginie Caussin, Laurent Cazanave, Aurélien Charrier, Fabrizio Clemente, Baptiste Coissieu, Margaux Coucharrière, Emma Gustafsson, Caroline Jaubert, Émilie Lalande, Barbara Sarreau, Niels Schneider, Cecilia Torres Morillo, Liam Warren, Nicolas Zemmour


Un jeune homme revient à Berratham.
Il avait quitté cet endroit juste avant la guerre, il avait laissé Katja derrière lui.
Il n'a qu'une obsession : tenir sa promesse en la retrouvant.
Là, il ne reconnaît plus les lieux de son enfance, dévastés, ni les gens qui y vivent encore, livrés à eux-mêmes...

Avec cette création, Angelin Preljocaj retrouve la Cour d'honneur du Palais des papes et l'écrivain Laurent Mauvignier.
En construisant le livret de cette tragédie chorégraphique, il propose à quatorze interprètes, danseurs et comédiens, d'être les observateurs et les témoins des répercussions de la guerre sur les consciences.  

Mon petit mot

Ma premiere cour d'honneur !
Peu importe le spectacle, cette année je m'étais dit qu'il fallait enfin que je découvre ce lieu de l'intérieur. U
n peu d'appréhension au départ et une première demi-heure un peu difficile le temps d'entrer dans le concept : les narrateurs, les danseurs...

Et puis finalement la tragédie l'a emporté. Cette universelle histoire de guerre, les répercussions tragiques sur les civils, les violences à l'encontre des femmes, le sexe des femme comme champ de bataille pour reprendre le titre d'un autre spectacle , cela ne peut laisser insensible. Et c'est là où les danseurs ont une force toute particulière...bref, pour une première c'est plutôt réussi !

Dans le cadre du

4 commentaires:

  1. Oui, j'ai beaucoup aimé aussi et tu as vu le lieu est grandiose!

    RépondreSupprimer
  2. C ' est ça ! Rien que d'être assise là...le bonheur !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé Prejlocaj à Créteil, mais la Cour d'Honneur, cela a une autre classe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rien que pour le cadre en effet, c'est magique!

      Supprimer

Comments system