mercredi 8 juillet 2015

Lisbonne 2 musée des azulejos et Alfama

Direction maintenant le coeur de Lisbonne, pour visiter le musée de l'azulejos et partir à la découverte du centre historique.

Le musée national de l'Azulejo se trouve dans le quartier de Santa Apolónia ,au nord de l'Alfama. Il est installé dans un ancien couvent, fondé dans un style manuélin en 1509, à l'initiative de la veuve du roi João II.

  Les collections retracent l'histoire de l'Azulejo, des premières réalisations hispano-mauresques du XVe siècle aux créations contemporaines.
Pour tout savoir des différentes techniques de réalisation de ces panneaux! 


Un azulejo immense représentant Lisbonne - avant le tremblement de terre de 1775 - constitue une des plus belles pièces du musée.
le reste de la collection est très varié, et les artisres font souvent preuve de beaucoup d'humour!



 Du cloître central, on accède à l'église du couvent Madre de Deus, aux riches dorures et aux nombreux panneaux d'azulejos.
 Le petit cloître manuélin,rare élément du couvent d'origine a ses murs parés d'azulejos, posés au XVIIe siècle.







Après le musée, direction un des quartiers les plus typiques de Lisbonne, pour une balade au fil des ruelles de l’Alfama.
De bonnes chaussures de marche, et en avant!

La coupole du Panthéon national domine (l'église existe depuis 1568 mais l'édifice religieux prit une fonction de panthéon en 1916. 10 personnalités y sont inhumé, des hommes politiques, des écrivains et la chanteuse de Fado Amália Rodrigues qui y est la seule femme pour l'instant.



 Les ruelles sont minuscules, mais l'on y étend du linge malgré tout!

 Escaliers, maisons multicolores qui cherchent à gagner de l'espace... (et à en dégager pour la circulation)
 et immenses bateaux de croisières masquant hélas la vue sur le Tage ...

on finit par déboucher au sommet de la colline de Santa Luzia, d'où le panorama est magnifique!
 Le monastère Saint-Vincent

la mer de paille...
 
 Le mythique tram 28, idéal pour découvrir le quartier (mais un peu trop bondé à notre goût, nous avons préféré la marche à pied dans cette partie de la ville!)
 au belvédère

 on redescend vers la cathédrale

La cathédrale Santa Maria Maior de Lisbonne, fut construite sur ordre du roi Alphonse Ier de Portugal, quelque temps après avoir repris Lisbonne aux Maures,  sur l'emplacement d'une ancienne mosquée, la mosquée Aljama. Les vestiges archéologiques laissent penser qu'à l'emplacement de l'ancienne mosquée se trouvait une église wisigothique, et même avant cet édifice, un forum romain. Depuis le commencement de sa construction en 1147, le bâtiment a subi plusieurs modifications et a survécu à plusieurs tremblements de terre qui l'ont ébranlé entre les XVIe et XVIIIe siècles. Il conserve en particulier ses tours romanes du XIIe siècle et constitue aujourd'hui de la plus ancienne église de la ville.
 où Saint Antoine prêche aux poissons


En 1173, les reliques de Saint Vincent (saint patron de Lisbonne) furent ramenées du Cap Saint Vincent pour être transférées dans la sacristie de la cathédrale. La légende raconte que deux corbeaux suivirent le bateau durant toute la traversée. Les corbeaux et le bateau sont devenus depuis les emblèmes de Lisbonne.


On continue la descente vers la casa dos Bicos dont la façade, recouverte de pierres en forme de pointe de diamant,  rappelle l'influence de la Renaissance italienne.
Elle y abrite aujourd'hui la bibliothèque de la fondation José Saramago

Quand à nous, pause gourmandise bien méritée pour reprendre des forces (je finirai les articles voyage par un consacré à la gastronomie et au Pastel de nata!)





3 commentaires:

  1. Le Musée des azulejos est mon préféré à Lisbonne, non seulement j'adore ces carreaux mais nous avons déjeuné dans le patio, calme, fraîcheur et délicieuse cuisine. mais comme décidemment nous ne sommes pas aussi courageuses on est resté à plat pour aller visiter le Musée du fado, et pour l'Alfama on est monté à la Porttas do Sol en tramway pour descendre les ruelles et ne pas nous essouffler en les montant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une bonne formule la montée en tram et la descente à pied! Pas trop souffert de la chaleur?

      Supprimer
    2. pour la chaleur, c'était plus frais qu'en France et beaucoup plus aéré. la proximité de l'Atlantique donne du vent et de la fraîcheur. Sauf dans l'Alentejo où il fait vraiment très très sec et très très chaud (35° et plus) mais on avait une piscine et une maison très fraîche.

      Supprimer

Comments system