mercredi 22 juillet 2015

CÉLIMÈNE ET LE CARDINAL #off15

La Luna
de Jacques RAMPAL
mise en scène : Pascal FABER assisté de Benedicte BAILBY
comédien(s) : Gaëlle BILLAUT-DANNO et Pierre AZEMA
lumières : Sébastien LANOUE
Voici Alceste dans la situation très confortable d’un homme coupé d’un monde qu’il réprime de sa main de fer : au XVIIème siècle, le pouvoir d’un prélat est considérable. Vingt ans après, il s’invite donc chez son ancienne amante pour trouver une jolie quadragénaire, qui, loin de la Cour qu’elle a « trahie » en épousant un bourgeois, semble parfaitement comblée avec ses quatre enfants. Mais qu’est donc venu faire l’égal de Mazarin chez cette mère de famille sans histoire ?
Convaincu d'être l'ambassadeur de Dieu auprès des hommes, Alceste décide de confesser cette brebis égarée, trop heureuse pour être honnête.
Cette " confession ", tour à tour cocasse et émouvante... tournera vite à la joute oratoire entre un janséniste ancré dans son époque et une libertine avant l'heure, figure de proue, selon Alceste, d'un XVIIIème siècle qui arrive à grands pas. Mais de ce conflit seul l'Amour sortira vainqueur. 


Mon petit mot

Après un excellentl'été dernier, imaginons les 20 ans après... des alexandrins,uune scénographie cette fois extrêmement classique, mais suffisamment de bonnes réparties pour faire mouche!
Une petite page d'histoire au passage ,une fin de siècle où les valeurs évoluent...

Mais la chaleur ambiante est peut-être coupable, je suis restée un peu en dehors de tout cela













Dans le cadre du

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Comments system