jeudi 25 juin 2015

Resurrection row de Anne Perry

Qui donc s'amuse à déterrer les morts du très chic quartier de Gadstone Park ? S'agit-il de farces de mauvais goût ou faut-il y voir une plus sombre menace ? Chargé de l'enquête, Thomas Pitt se perd en conjectures. 

 "Bas les masques", tel paraît être le mot d'ordre d'Anne Perry dans la série de romans où elle met en scène son couple de héros "victoriens", l'inspecteur Thomas Pitt et son épouse Charlotte, les personnages de roman policier les plus pittoresques et attachants qui nous aient été donnés à découvrir ces dernières années. Dans le Londres de la fin du XIXè siècle qui sert de cadre à leurs exploits, c'est en effet le code hypocrite de bonne conduite de la société anglaise de l'époque qui se trouve singulièrement mis à mal, sa corruption et sa fausse respectabilité Anne Perry ou le polar au vitriol : décapant !

 traduit de l'anglais par Anne-Marie Carrière
 Mon petit mot

Je ne pouvais pas achever le mois anglais sans avoir sorti un des Anne Perry restant dans ma PAL!

Je retrouve avec plaisir le couple Charlotte et Thomas Pitt, dans une nouvelle enquête avec un fond social très développé : la question des hospices, du travail des enfants, de la pauvreté, on est dans certains chapitres très loin des salons mondains, c'est une autre vision du Londres de l'époque qui transporte dans d'autres quartiers, intéressant! 

L'intrigue de l'intrigue policière est originale, ces cadavres déterrés qui réapparaissent,  le suspens demeure assez longtemps. Un peu tiré par les cheveux, mais se lit bien!

Bref, peut-être pas le meilleur mais un bon opus de la série, surtout pour l'arrière plan sociologico-historique 

Quelques petits rappels sur le travail des enfants au Royaume-Uni (wikipédia)  et en France au XIX :


  en Angleterre au XIXe siècle.
  • 1801, Royaume-Uni : Interdiction du travail des enfants de moins de 8 ans.
  • 1802, Royaume-Uni : Factory Act (Health and Morals of Apprentices Act) réglementant le temps de travail, le travail de nuit et les conditions de travail des enfants.
  • 1813, France : un décret impérial interdit le travail des enfants de moins de 10 ans dans les mines, le 3 janvier 1813.
  • 1819, Royaume-Uni : Le travail des enfants de moins de 9 ans est interdit.
  • 1833 : 29 août, Royaume-Uni : Factory Act portant à 48 heures hebdomadaires et 9 à 11 heures quotidiennes leur temps de travail.
  • 1841 : 21 mars, France : Adoption de la loi relative au travail des enfants employés dans les manufactures, usines ou ateliers, donnant un âge minimum (8 ans si plus de 20 employés) et limitant le travail de nuit et le dimanche.
  • 1842 : 10 août, Royaume-Uni : Une loi proposée par Lord Ashley interdit le travail des enfants de moins de 10 ans dans les mines.
  • 1844, Royaume-Uni : Factory Act portant à 6 heures et demie le temps de travail quotidien des 8-13 ans.
  • 1847 : 8 juin, Royaume-Uni : Loi limitant à 10 heures la journée de travail des 13-18 ans.
  • 1851, France : Loi limitant la durée du travail : 8 heures avant 14 ans, 12 heures de 14 à 16 ans2.
  • 1874 : 19 mai, France : Loi sur le travail des enfants et filles mineures dans l'industrie, limitant l'emploi avant 12 ans3.
  • 1878, Royaume-Uni : Factory Act portant à 10 ans l'âge minimum ; les enfants de 10 à 14 ans ne peuvent travailler qu'une demi-journée.
  • 1891, Royaume-Uni : Factory Act portant à 11 ans l'âge minimum.
  • 1892, France : Par la loi du 2 novembre 1892, la durée maximum de travail est ramenée à 10 heures quotidiennes à 13 ans, à 60 heures hebdomadaires entre 16 et 18 ans, et un certificat d'aptitude est nécessaire.

dans le cadre du mois anglais
 et du challenge PAL
ainsi que

et voisins voisines

16 commentaires:

  1. Ce n'est sans doute pas le meilleur en effet mais il est tout de même pas mal du tout !

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne suis pas la chronologie des histoires ?
    C'est bien que tu aies mis le récapitulatif des lois et décrets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, j'ai pioché au hasard, pour le moment cela ne m'a pas gênée!

      Supprimer
  3. A chaque mois anglais, je me dis qu'il faudrait que je reprenne ma lecture de la série des Pitt. Je m'étais vraiment lassée des intrigues trop semblables et souvent tirées par les cheveux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais fait une pause aussi, et finalement, je m'y remet avec plaisir!

      Supprimer
  4. Le seul Anne Perry que j'aie lu (me souviens plus du titre !) m'avait aussi donné cette impression d'être très bien fourni en descriptions psycho-sociologiques mais un peu bâclé sur la fin de l'enquête policière. Mais ça ne m'avait pas déplu.
    Merci pour les rappels historiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des pages d'histoire dont il est important de se souvenir!

      Supprimer
  5. Ann Perry, une valeur sûre dans la lecture-divertissement et si cela est instructif en plus tant mieux

    RépondreSupprimer
  6. un auteur toujours pas lu pour ma part!!! Par quel titre commencer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai pioché totalement au hasard et dans le désordre pour ma part, ce qui ne m'a pas vraiment gênée, mais pour bien faire, il faudrait sans doute commencer par L'Étrangleur de Cater Street (que je n'ai pas lu!) pour avoir les premières infos sur les personnages

      Supprimer
  7. Ah ! Décidément la blogoshère me pousse à lire Anne Perry ! J'aime le côté intrigue et j'aime le contexte anglais du XIXème siècle ! Il va falloir que je rajoute un livre à ma PAL. Je ne l'ai jamais lue...
    Pour ma part, je pense les lire dans l'ordre.

    RépondreSupprimer
  8. Je viens de commencer la série et j'aime beaucoup !

    RépondreSupprimer

Comments system