dimanche 14 juin 2015

Lagos

On prend la route de l'ouest, direction Lagos!

Lagos fut d'abord un comptoir où les Carthaginois recrutaient des mercenaires gaulois pour combattre les Romains pendant les Guerres puniques. Elle fut ensuite colonisée par les Romain.
Au VIe siècle, la ville fut successivement gouvernée par les Wisigoths depuis le Royaume de Tolède puis par les Byzantins. Les Maures envahirent la région au VIIIe siècle, on doit aux Maures la fortification de la ville et l'ouverture de lignes commerciales maritimes régulières.
La province ne fut reconquise que sous le règne d'Alphonse III de Portugal en 1241. C'est à Lagos que le roi João I rassembla une flotte en vue de s'emparer de Ceuta en 1415, première incursion de l'Europe médiévale en Afrique. Devenue le tremplin des expéditions transocéaniques, Lagos fut au XVe siècle un port célèbre : le prince Henri le Navigateur, y passa l'essentiel de son existence.
 Il faut attendre le passage des bateaux pour traverser!
 Une fête médiévale se préparait ... (le Festival dos Descobrimentos.)

Le même lieu sans le marché, plus chic:photo!
Igreja de Santa Maria  sur la Praça do Infante D. Henrique


 C'est à Lagos que les premiers esclaves furent ramenés en Europe. Un édifice du XVIIe siècle se dresse à l'emplacement exact du premier marché aux esclaves (Mercado de Escravos, ouvert en 1444) d'Europe.
L'édifice est en ce moment en restauration
 le même endroit avant les travaux (wikipédia)



 La mort d' Henri le Navigateur marqua la décadence de la ville, la famille royale se désintéressant rapidement de l'Algarve ; les grandes compagnies de commerce déménagèrent à ce moment pour Lisbonne. Cette décadence perdura jusqu'à ce que le roi Sebastião, qui rêvait d'une grande croisade permettant de conquérir le royaume de Fez, assemblât une énorme flotte à Lagos (1578). Il perdit la vie avec la plus grande partie de la chevalerie portugaise lors de la bataille de Ksar el-Kébir.
Une statue moderne rappelle sa mémoire


La ville fut ravagée par le tremblement de terre de Lisbonne. Elle conserve toutefois quelques remparts (reconstruits) du XVIe siècle, le château du gouverneur (XVIe siècle).




 on découvre au loin quelques plages... cela sera pour le prochain article!
une caravelle reconstituée



pour aujourd'hui, promenade le long du port!



et visite de l'église – musée St Antoine


Attenant à l’église de Santo António (saint Antoine), le musée abrite des collections variées (art sacré, archéologie,  ethnographie...) photo intérieur web, la visite est variée et intéressante.

A suivre, la côte!



2 commentaires:

  1. Je te lis toujours avec autant de intérêt mais nous ne irons sans doute pas aussi loin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et je suivrai à mon tour ce que tu en auras pensé!

      Supprimer

Comments system