jeudi 16 avril 2015

Le Best-seller de la rentrée littéraire Olivier Larizza


Andersen septembre 2014 
Quel est l’hurluberlu qui a inventé la rentrée littéraire ? Si l’argent ne fait pas le bonheur, pourquoi les éditeurs n’en donnent-ils pas plus ? Comment un auteur traversant une période de vaches maigres peut-il faire un bœuf en librairie ? Et le grand Shakespeare, il chaussait du combien ?

Ces questions fondamentales tenaillent Octave Carezza, écrivain de 37 ans qui rêve d’écrire un best-seller et de trouver l’amour. Il lui arrive moult aventures rocambolesques avec ses lectrices, ses éditeurs, ses confrères croisés dans les salons du livre, cette drôle de dame qui s’appelle Inspiration ou encore l’e-book, invention fabuleuse qui va révolutionner nos vies avant de nous pousser à faire la révolution…

Mon petit mot

La quête de l'inspiration et du succès littéraire... le monde du livre,  voilà qui avait attisé ma curiosité, et grâce à zazy qui l'a fait voyager j'ai pu découvrir ce texte à mon tour.

Certains chapitres m'ont fait sourire, voir franchement rire : l'écriture de la biographie de l'inventeur du plateau... et le résultat final par exemple, moment d'anthologie!, tout comme la scène dans le magasin de vente des liseuses électroniques.
d'autres, comme certains jeux de mots m'ont laissé au bord du chemin, alors à défaut d'être un best-seller, c'est déjà un moment de lecture agréable, et c'est déjà une bonne chose!

Et puis pour les coulisses du monde de l'édition, des salons, des contrats d'éditions ou des rapports au lecteur, le thème est intéressant!

Une lecture de plus pour le


2 commentaires:

  1. Thème intéressant, c'est vrai! mais ton commentaire mitigé ne me donne pas envie de m'y arr^ter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. distrayant mais pas incontournable en effet!

      Supprimer

Comments system