lundi 16 février 2015

George Sand Les carnets secrets d’une insoumise Catherine Hermary-Vieille

novembre 2014 XO éditions

Le roman de la vie cachée de George Sand

De George Sand s’impose l’image de la « bonne dame de Nohant ». Celle qui, ayant derrière elle une riche carrière littéraire, s’occupait de son jardin et de ses œuvres. Pourtant, la romancière fut tout autre que cette image surannée : une amoureuse ardente, une républicaine, une combattante de la cause des femmes. Pourquoi un tel fossé entre ce qu’elle fut et l’image qu’elle a laissée ? En grande partie parce que, dans ses mémoires, George Sand a occulté tout un pan de sa vie.
C’est cette histoire cachée que font revivre ces Carnets secrets, histoire romancée qui repose entièrement sur des faits avérés. Alors que sa fille Solange lit les confidences – fictives – de George Sand, les points de vue de la mère et de la fille se répondent. Ils dressent le portrait d’une femme libre, passionnément amoureuse – notamment de Musset et de Chopin –, qui mène sa vie personnelle et sa carrière d’une même main de fer.
George Sand est une fantaisiste organisée, une passionnée à la tête froide qui place sa liberté au-dessus de tout le reste. Une femme à la modernité éclatante.
Dans la veine de ses grands romans historiques – Le Grand Vizir de la nuit (prix Femina), La Marquise des ombres ou encore Merveilleuse – Catherine Hermary-Vieille dresse le portrait d’une George Sand inconnue, une femme fascinante et libre.

Mon petit mot



Je suis dans ma phase redécouverte de George Sand , après ma visite à Nohant, ce livre tombait donc très bien pour continuer à en savoir plus.

Commençons tout de suite par le négatif, la forme m'a gênée ... les faux carnets de George Sand... oui... pourquoi pas... mais après avoir lu plusieurs extraits de ses mémoires, je crois que j'aurais préféré carrément un vrai roman plutôt que ce mélange "faux carnets"  / point de vue de sa fille .
J'aurais également aimé que le livre soit accompagné de références bibliographiques, en particulier autour du personnage de Solange.

Ceci posé, le point de vue choisi, à travers la mise en avant des relations mère-fille en particulier entre George Sand et sa fille Solange apporte un éclairage intéressant sur le personnage.
On connaît souvent la femme aux nombreux amants, ils sont présents ici, à travers par exemple le voyage en Italie avec Musset, celui à Majorque avec Chopin... moins la mère...

L'image familiale (ainsi qu'envers certains domestiques à certaines périodes) donnée est loin d'être rose, la bonne dame de Nohant apparait parfois franchement désagréable et bien peu psychologue envers sa fille. Que d'incompréhensions...

Sinon, on plonge avec bonheur dans l'univers culturel autour d'elle, les musiciens, les peintres, les comédiens, les auteurs...  toute une galerie qui défile... mais aussi dans la vie politique de l'époque, ses livres prennent également un éclairage particulier en les replaçant dans le contexte de leur écriture


 Bref, un livre qui m'a intéressée, à conseiller à ceux qui connaissent peu G. Sand, sa lecture en est très accessible, et que je compléterai sans doute par la relecture d'autres textes de George Sand mais aussi  de textes plus historiques sur sa fille.
Dans le cadre des ;

4 commentaires:

  1. Ca a l'air vraiment passionnant !! Je connais très peu George Sand et ça donne envie de s'y plonger ... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cela peut être une bonne introduction alors!

      Supprimer
  2. Tu as l'air un peu mitigé mais je le note. La couverture m'attire mais quand je le lirai je lirai au préalable une ou des oeuvres de George Sand pour mieux rentrer dedans. Je connais très peu cette auteure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La forme m'a dérangée, mais le fond est intéressant!

      Supprimer

Comments system