mardi 20 janvier 2015

Fannie et Freddie de Marcus Malte

Mise à jour :une LC sur  Garden of Love de Marcus Malte pour prolonger la lecture de Fannie et Freddie cela vous tente? Il est dans ma PAL, cela me motiverait encore plus pour l'en sortir!


Zulma 2 octobre 2014
New York. L’énorme escroquerie des subprimes a conduit à la ruine des millions de ménages modestes endettés à mort, comme les parents de Fannie, vieux couple d’ouvriers rêvant d’accéder à la propriété. Fannie, surnommée Minerve par ses collègues parce que son buste tout entier pivote quand on l’interpelle. Fannie, dont personne ne se doute que sa raideur masque une effrayante coquetterie pour dissimuler un œil de verre. Cachant l’âme d’un cyclope solitaire, cette Minerve borgne n’en est pas moins femme. Au volant de sa vieille Toyota, elle traverse l’Hudson et se dirige vers la pointe fortunée de Manhattan, l’esprit vide, des sortes de rêves plein le cœur… « Le trajet dure une quarantaine de minutes, au terme duquel elle pénètre dans un parking couvert au 45, Wall Street. Elle monte jusqu’au sixième niveau, le dernier, et parcourt les allées au ralenti jusqu’à ce qu’elle ait repéré ce qu’elle cherche : un coupé Mercedes gris métallisé. »

L’auteur de l’inoubliable Garden of Love use d’un style percutant, d’une justesse implacable, pour parler de la vraie vie dans un monde d’une tranquille inhumanité, qu’on dirait inventé pour terrasser l’individu au profit d’une coalition perverse de spéculateurs et d’exploiteurs de tout acabit. C’est ce qui ressort de Fannie et Freddie, récit d’une vengeance à couper le souffle, comme seuls la folie et le désespoir savent en fomenter.

Mon petit mot

Deux nouvelles composent cet ouvrage : Fannie et Freddie et Ceux qui construisent les bateaux ne les prennent pas , et en quelques pages, les atmosphères et personnages sont parfaitement bien croqués.

J'avais beaucoup apprécié les Harmoniques du même auteur, dont j'ai retrouvé avec plaisir la plume.

Deux univers noirs bien différents, et une même façon de happer le lecteur... sous fond ici de sociétés en désagrégations, de problèmes sociaux et économiques .
C'est la crise, en France comme en Amérique, les usines ferment, les particuliers sombrent, c'est noir et c'est efficace!
Entre vengeance, crime et dénonciation des effets de la crise et de ceux qui en profitent, un roman à "deux étages", roman noir et  bien plus que cela!

Deux nouvelles lues d'une traite, qui confirment mon envie de suivre cet auteur (et de lire le fameux Garden of love)




Une lecture de plus pour le challenge

10 commentaires:

  1. Beaucoup aimé ces deux nouvelles moi aussi. Et comme toi, j'ai très envie de lire "Garden of love" maintenant !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai noté Garden of love, car malgré les billets élogieux sur ce recueil, je ne suis pas assez enthousiaste sur les nouvelles pour découvrir l'auteur avec un format court.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as aussi les harmoniques qui est sympa

      Supprimer
  3. et si cela vous tente, on peut peut-être se prévoir une LC pour Garden of Love de Marcus Malte ? Il est dans ma PAL, cela me motiverait encore plus pour l'en sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de le commander. Suis partant pour une LC, je te laisse décider de la date.

      Supprimer
    2. Je vois que toi aussi tu es sous le charme de l'univers et l'écriture de M. Malte. Je n'ai pas encore lu ces nouvelles, mais elles me tentent bien. Pour plus tard...

      Supprimer
  4. Très bonne et heureuse année chère Eimelle!
    C'est toujours un plaisir de venir flâner chez toi même si je me fais rare ces derniers temps.
    Bisous, bisous et bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton petit mot!
      et à bientôt!

      Supprimer

Comments system