vendredi 19 décembre 2014

Les Particules élémentaires Gosselin Tours

CDR Tours théâtre olympia, décembre 2014

Dernière pièce de théâtre de l'année!

Les Particules élémentaires
texte de Michel Houellebecq
adaptation, mise en scène et scénographie Julien Gosselin
vidéo Pierre Martin
lumière Nicolas Joubert
son Julien Feryn
costumes Caroline Tavernier
assistanat à la mise en scène Yann Lesvenan
musique Guillaume Bachelé
avec Guillaume Bachelé, Marine de Missolz, Joseph Drouet, Denis Eyriey, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Alexandre Lecroc, Caroline Mounier, Victoria Quesnel, Tiphaine Raffier
production Si vous pouviez lécher mon coeur


Quel regard porterons-nous sur l’humanité lorsque celle-ci, telle que nous la connaissons, aura cessé
d’exister ? Sur le mode de l’épopée intime, Les Particules élémentaires retrace la chute d’un monde et l’avènement d’une ère nouvelle, en suivant les destins croisés de deux demi-frères (Michel, chercheur en biologie moléculaire, et Bruno, chercheur en sexualité empirique), confrontés à la « mutation métaphysique » de notre société contemporaine.
C’est justement un théâtre mutant qu’invente Julien Gosselin et son collectif, Si vous pouviez lécher mon coeur. Aux mots de Houellebecq s’ajoutent ainsi musique live et vidéo, et un jeu à mi-chemin de l’incarnation et du détachement. Cette hybridité des formes permet d’écouter au plus près le pouls d’un monde en pleine transformation, de mieux épouser aussi la matière foisonnante du roman, faite de lyrisme et de crudité, de démonstrations pseudo-scientifiques et de spéculations sentimentales.
Derrière l’enchevêtrement des discours, c’est pourtant la présence sensible des dix jeunes acteurs, leurs corps fébriles, vibrants, fragiles, qui toujours s’impose.
L’état de l’humanité se dit ainsi dans le regard mêlé de tendresse, de désir et de cruauté que nous portons sur eux. Miroir tendu au spectateur, Les Particules élémentaires parle de notre monde, c’est-à-dire de notre déclin, de notre misère, mais aussi de notre irréductible espoir de lendemains meilleurs.


Mon petit mot

Un spectacle qui décoiffe!
Je n'avais jamais lu Houellebecq, j'ai l'impression que cette pièce est une excellente entrée dans l'univers de cet auteur.

Avec l'aide de cette mise en scène inventive et de ces excellents interprètes, pas de risque de décrochage, entre musique, vidéo, ambiance fumigène, vent d'Irlande, et autres relances de l'attention,  les 3h40 de représentations "passent" bien.
Je n'ai pas forcément été toujours sensible au texte, mais j'ai ri, j'ai été émue, bref, j'ai passé un bon moment! 
Désolée pour la brièveté de la critique, totalement débordée en cette fin de période, mais c'est un spectacle qui a beaucoup de succès, vous trouverez facilement des infos sur la toile si vous voulez en savoir plus!


Dans le cadre du

2 commentaires:

  1. Zut alors ! J'ai hésité à le prendre dans mon abonnement parce que je ne supporte pas Houellebecq. Tu me fais regretter et maintenant c'est trop tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avais hésité aussi (ça plus la durée du spectacle à cette période qui est toujours hyper chargée et fatigante) mais comme il y avait eu de très bons avis à Avignon, j'ai tenté.. et je n'ai pas regretté!
      bonnes fêtes de fin d'année!

      Supprimer

Comments system