samedi 6 décembre 2014

La fractale des raviolis Pierre Raufast

Alma éditeur  août 2014
Il était une fois une épouse bien décidée à empoisonner son mari volage avec des raviolis. Mais, alors que s’approche l’instant fatal, un souvenir interrompt le cours de l’action. Une nouvelle intrigue commence aussitôt et il en sera ainsi tout au long de ces récits gigognes. Tout ébaubi de voir tant de pays, on découvre les aventures extraordinaires d’un jeune garçon solitaire qui, parce qu’il voyait les infrarouges, fut recruté par le gouvernement ; les inventions stratégiques d’un gardien de moutons capable de gagner la guerre d’Irak ; les canailleries d’un détrousseur pendant l’épidémie de peste à Marseille en 1720 ou encore la méthode mise au point par un adolescent sociopathe pour exterminer le fléau des rats-taupes.

Véritable pochette surprise, le premier roman de Pierre Raufast ajoute à la géométrie rigoureusement scientifique, la collision jubilatoire du probable et de l’improbable.

Mon petit mot

Un premier roman surprenant, et réjouissant!
Où comment dérouler le fil de l'imagination, et sauter un peu du coq à l'âne... comme sait si bien le faire parfois notre esprit qui nous conduit au fil d'associations d'idées bien loin de notre point de départ !

Une succession de chapitres, de petites nouvelles finalement, s’enchainent en suivant un personnage ou une idée, pour finir par revenir à la scène initiale.C'est bien construit, de multiples types de récits s'entrecroisent et ces histoires se dégustent avec plaisir. Toutes ne m'ont pas enthousiasmées de la même façon ( et j'ai encore un peu de flou autour du rubis en refermant la dernière page), mais j'ai eu très souvent le sourire aux lèvres, c'est bon signe.

C'est léger (quoi que certains textes font réfléchir), et moi qui raconte maintenant souvent des histoires à des petits, j'ai trouvé très agréable que l'on m'en raconte à mon tour!
J'ai pensé un moment à la pièce Le porteur d'histoire en le lisant, et j'avais utilisé des mots assez synonymes en écrivant alors mon avis. Bref, un premier roman qui donne envie de guetter les prochaines publications de son auteur!

Une lecture de plus pour cette rentrée littéraire 2014 et pour le défi premier roman.



10 commentaires:

  1. J'ai bien aimé l'idée des chapitres poupées russes, mais certaines histoires m'ont mises mal à l'aise. L'histoire des raviolis est géniales !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai que certaines histoires m'ont moins accrochées que d'autres! bon week-end

      Supprimer
  2. On passe un bon moment, c'est déjà important. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Les fractales, ce sont de jolies figures mathématiques, les raviolis c'est délicieux. Le titre interpelle!

    RépondreSupprimer
  4. Décidément, c'est une mode et une fringale! Merci pour ta participation au Défi Premier roman avec ce titre. Et bon appétit...

    RépondreSupprimer
  5. Ma super libraire me l'a fortement conseillé, mais toujours pas lu. Ca viendra....

    RépondreSupprimer

Comments system