lundi 22 décembre 2014

Des baisers froids comme la lune de Mélanie Chappuis

Editeur : Bernard Campiche Éditeur; mai 2010
« Je veux avoir le pouvoir de l'abîmer un peu. Juste un peu. Pour qu'elle voie ce que ça fait de ne pas tout avoir. Être celui qui la fait souffrir. C'est mieux que d être celui qui la rend heureuse. Je pense que je peux la faire souffrir plus longtemps que je ne peux la rendre heureuse. C'est plus facile. On idéalise toujours son bourreau. Pas son serviteur. Elle m aimera plus longtemps si je la fais souffrir. » « Aujourd'hui c est la rentrée. Je donne mon premier cours. Je connais tout Rabelais. Mais je ne suis pas prête. « La transmission du savoir. » Je n'ai jamais compris comment ça pouvait à ce point ne pas venir tout seul, lorsqu'on connaissait le sujet par c ur. Pourtant... Je suis petite, maigre, cernée, fatiguée, mal habillée. J'ai essayé, de m'habiller, mais mon tailleur, je ne l'avais pas remis depuis longtemps. Il est devenu trop grand. Épaules trop larges, jupe qui bâille, on dirait une étudiante anorexique déguisée en prof. Je ne suis pas crédible. Il fait gris et froid. C est parfait pour une rentrée d'octobre. C'est tôt le matin. J'ai envie de mourir. » 

Un homme. Cinquante-cinq ans. Une femme. Vingt-huit ans. Il cherche la jeunesse dans cette femme. Elle recherche l'amour dans cet homme. Ils se rejoignent parfois. Jamais longtemps. Un décalage, immense, entre elle et lui. Un amour à contretemps. Leurs deux voix racontent en alternance ce qui ne se dit pas. Ce qui se pense seulement, et qu'on n'avoue pas. Un roman contemporain, qui propose une plongée perturbante dans les pensées intimes de deux personnages qui nous ressemblent. Un peu, beaucoup.
Mon petit mot

J'ai découvert ce livre grâce à l'enthousiasme de deux blogueuses : Le petit carré jaune
et les facéties de Lucie
la curiosité l'a emportée, et je me suis à mon tour plongée avec plaisir dans ce texte! Merci à vous deux!

Nous suivons cette "histoire d'amour" par le point de vue des deux protagonistes, enfin, plutôt, ce qu'ils veulent bien s'avouer à eux-mêmes, et ce qu'ils veulent faire croire à l'autre... deux psychologies complexes, et des petites phrases qui font mouche...
La séduction, le temps qui passe, le corps qui vieillit, l'arrivée de l'enfant dans le couple, les rapports de pouvoir, la manipulation, la perversité, quand tout se dérègle et qu' l'intrusion de l'autre fait tout exploser...

On s'interroge, comment tout cela va-t-il pouvoir durer ou finir... Comment chacun va-t-il évoluer... que vont-ils bien finir par vouloir s'avouer, à eux-mêmes, à l'autre, comment se défaire de l'autre, d'une part de soi, comment se (re)construire... 

Des mots qui font mouche, une auteure que je découvrais et que je suivrai désormais!


4 commentaires:

  1. C'est le grand plaisir des blogs ça, découvrir de nouveaux livres, de nouveaux auteurs conseillés par des lecteurs qui nous ressemblent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout à fait! C'est là que l'on se dit que cela n'est pas inutile...
      Bonnes fêtes de fin d'année!

      Supprimer

Comments system