lundi 10 novembre 2014

sauf quand on les aime Frédérique Martin

Claire, Juliette et Kader ont un peu plus de vingt ans, et la vie les a déjà malmenés. Dans un contexte peu accueillant, ils se sont adoptés et ont fabriqué ensemble une nouvelle famille. L’arrivée de l’indomptable Tisha et les tourments enflammés de monsieur Bréhel vont tout bousculer.
De Toulouse à Tunis, pris entre amour et amitié, ils se frôlent et se heurtent, mais tentent à tout prix de préserver leur tendresse et leur solidarité. Jusqu’au jour où la violence leur impose la mesure du réel.
Sauf quand on les aime ébauche le portrait d’une jeunesse silencieuse qui peine à se mettre au monde. Une jeunesse meurtrie en quête de liberté et d’avenir, confrontée au défi d’aimer.
Sauf quand on les aime, Aout  2014, Belfond

Mon petit mot

Je découvrais avec ce livre la plume de Frédérique Martin, après avoir lu des avis enthousiastes sur plusieurs blogs... et je me joins à eux! Et je vais désormais aller chercher du côté de ses précédentes publications!

Des personnages attachants, des histoires touchantes, des petites phrases qui font réfléchir, ou parfois sourire, tout y est!
Ils sont cabossés par la vie, ils se débrouillent comme ils peuvent avec leurs soucis, leurs différences, leurs échecs, leur culpabilité...   ils se rencontrent, s'entraident, avancent un peu plus loin... ils nous entraînent à leur côté... et pointent du doigt nos petites ou grandes lâchetés du quotidien... cette agression dans le train qui laissent la plupart des voyageurs silencieux, indifférents... et toutes ces injustices du quotidien qui vont se découvrir page après page... Des sujets actuels, traités d'une belle façon!



Pour prolonger la lecture : l'univers sonore du roman sur le site de Frédérique Martin : sauf quand on les aime

Merci à Mélo desmots  d'avoir fait voyager ce livre jusqu'à moi !

8 commentaires:

  1. Génial ! Te voilà embarquée et il te reste plein de belles découvertes à faire !

    RépondreSupprimer
  2. Bon et bien après cette première rencontre réussie je ne peux que te conseiller Le vase où meurt cette verveine qui est celui que je préfère pour l'instant ♥ (en plus il est en poche ;) )
    Bonne soirée, Eimelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Auteure déjà notée chez Mélo, je re-note avec ce titre !

      Supprimer
  3. Suite au billet de Stephie, je me suis aussi procuré Femme vacante...

    RépondreSupprimer

Comments system