vendredi 29 août 2014

Une vie à soi Laurence Tardieu

Petite pause avant de reprendre la série "Saint-Pétersbourg", pour revenir au présent, et à cette rentrée littéraire 2014.
Une première lecture ... et un premier coup de coeur, cela commence fort!

Bon, je l'avoue, je partais avec un à-priori très favorable.
De Laurence Tardieu, j'avais déjà lu et apprécié
et les échos lus sur d'autres blogs de ce nouvel ouvrage m'avaient convaincue... et je n'ai pas été déçue ! 

Présentation de l'éditeur:
La narratrice, Laurence, en pleine tourmente personnelle, visite par hasard la rétrospective consacrée à la photographe Diane Arbus du Jeu de Paume, et c'est un choc pour elle, d'abord esthétique puis existentiel : elle va revisiter sa vie intime et familiale à la lumière de la photographe. En partant à sa recherche, Laurence se reconnaît dans le miroir.

Mon petit mot

Un livre touchant, sensible, questionnant.

Comment se reconnaître, retrouver le fil de son enfance, de ses peurs, s'analyser en analysant la vie d'une autre.
Tant de points communs troublants dénichés entre les deux femmes.
Comment un parallèle tissé avec la vie d'une autre artiste va permettre de descendre au plus profond de soi pour pouvoir remonter peu à peu vers la lumière.
Émerger du lac noir. 

Difficile de mettre des mots sur un tel texte... il faut le lire tout simplement.... parce cette introspection est livrée par une très belle plume, et que chacun y trouvera également des liens avec sa propre histoire, ses propres souvenirs d'enfance , de rapports familiaux, de choix... S'autoriser à vivre. A tracer son propre chemin. Bien des barrières à franchir avant de pouvoir y parvenir.

Et puis, il y a aussi une réflexion sur l'écriture, l'art, la photographie, et une envie maintenant pour moi de mieux connaître Diane Arbus et d'explorer son oeuvre.


Bonheur d'écrire, bonheur de vivre... et bonheur de lire un tel récit. Merci Laurence Tardieu... 


et un grand merci à la Librairie dialogues pour avoir fait de ce livre ma première lecture de la rentrée littéraire 2014!



6 commentaires:

  1. Une très belle chronique, je le note :)

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait que je lise d'abord d'autres romans de Laurence Tardieu, puis La confusion des peines (que j'ai) puis les deux (dont celui-ci) qui parlent de sa tourmente intime. Il y a ainsi trois ou quatre romanciers français que je doi découvrir absolument !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi je vais continuer d'explorer ses précédents textes!

      Supprimer
  3. Je ne connais pas Laurence Tardieu, je note son nom, je pense que je risque fort d'aimer.

    RépondreSupprimer

Comments system