lundi 11 août 2014

L'Embellie Auður Ava Olafsdottir

Après
 je continue ma découverte de cette auteure!
J'avais acheté dans la foulée L'embellie,  il n'aura attendu que quelques semaines dans ma PAL. 

Roman traduit de l'islandais par Catherine Eyjólfsson

En ce ténébreux mois de novembre, la narratrice voit son mari la quitter sans préavis et sa meilleure amie lui confier son fils de quatre ans. Qu'à cela ne tienne, elle partira pour un tour de son île noire, seule avec Tumi, étrange petit bonhomme, presque sourd, avec de grosses loupes en guise de lunettes.

Avec un humour fantasque et une drôlerie décapante, l’Embellie ne cesse de nous enchanter par cette relation cocasse, de plus en plus attentive, émouvante entre la voyageuse et son minuscule passager. Ainsi que par sa façon incroyablement libre et allègre de prendre les fugaces, burlesques et parfois dramatiques péripéties de la vie, et de la vie amoureuse, sur fond de blessure originelle. Et l’on se glisse dans l’Embellie avec le même bonheur immense que dans Rosa candida, en une sorte d’exultation complice qui ne nous quitte plus.

 Mon petit mot

Décidément, j'apprécie cette auteure!

J'aime cette ambiance, un peu décalée, beaucoup fantasque, ces personnages de bric et de broc, et j'ai plongé avec plaisir dans ce roman!
Et puis il y a la découverte de l'Islande, ce tour d'île en hiver qui réserve bien des découvertes... un road trip hivernal qui donnerait bien des envies de découvrir en "vrai" cette région!

Je me suis souvent surprise à sourire à la lecture, c'est bon signe, et les "Quarante-sept recettes de cuisine et une de tricot" sont jubilatoires!

Bref, un joli conte nordique!

Différentes couvertures d'un pays à l'autre : zulma
Dans le cadre des challenges



2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer

Comments system