lundi 28 juillet 2014

Une part de ciel Claudie GALLAY

Je me dépêche, j'ai des billets en retard de mes lectures du début du mois, et comme certaines entrent dans le cadre du challenge rentrée littéraire 2013 qui se termine le 31 juillet, on va tenter d’accélérer le rythme du blog!

Une part de ciel de Claudie GALLAY
Aux premiers jours de décembre, Carole regagne sa vallée natale, dans le massif de la Vanoise, où son père, Curtil, lui a donné rendez-vous. Elle retrouve son frère et sa soeur, restés depuis toujours dans le village de leur enfance. Garde forestier, Philippe rêve de baliser un sentier de randonnée suivant le chemin emprunté par Hannibal à travers les Alpes. Gaby, la plus jeune, vit dans un bungalow où elle attend son homme, en taule pour quelques mois, et élève une fille qui n’est pas la sienne. Dans le Val-des-Seuls, il y a aussi le vieux Sam, pourvoyeur de souvenirs, le beau Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky avec sa jolie serveuse…
Dans le gîte qu’elle loue, à côté de la scierie, Carole se consacre à une traduction sur la vie de Christo, l’artiste qui voile les choses pour mieux les révéler. Les jours passent, qui pourraient lui permettre de renouer avec Philippe et Gaby un lien qui n’a rien d’évident : Gaby et Philippe se comprennent, se ressemblent ; Carole est celle qui est partie, celle qui se pose trop de questions. Entre eux, comme une ombre, cet incendie qui a naguère détruit leur maison d’enfance et définitivement abîmé les poumons de Gaby. Décembre s’écoule, le froid s’installe, la neige arrive… Curtil sera-t-il là pour Noël ?
Avec une attention aussi intense que bienveillante, Claudie Gallay déchiffre les non-dits du lien familial et éclaire la part d’absolu que chacun porte en soi. Pénétrant comme une brume, doux comme un soleil d’hiver et imprévisible comme un lac gelé, Une part de ciel est un roman d’atmosphère à la tendresse fraternelle qui bâtit tranquillement, sur des mémoires apaisées, de possibles futurs.
Mon petit mot

Moi qui suis jusque là une inconditionnelle de Claudie Gallay, j'ai laissé trainé plusieurs mois ce livre dans ma PAL, les vacances étaient le moment idéal pour se plonger dans ce roman et ne pas décrocher, la présentation faisant état d"un "roman d'atmosphère", ce que je craignais un peu .

Et finalement, j'ai été vite conquise.
Il faut dire que cette montagne décrite m'en a rappelée une autre, des vacances d'enfance dans une région montagneuse reculée, et de nombreuses pages ont joué les madeleines de Proust...
 C'est ce qui restera pour moi j'en suis presque sûre de ce livre, pas tant les personnages, que ce site et ces lieux décrits, ces interrogations sur l'évolution de ce petit village de montagne...

Et puis c'est une pause fraicheur d'ailleurs très agréable en cette saison!
Bref, pas déçue et une auteure que je continue à suivre avec grand plaisir!


Dans le cadre des challenges




4 commentaires:

  1. Dans ma PAL depuis sa sortie mais je recule pour le lire (bientôt un an !!!) à cause justement de ce "roman d'atmosphère" qu'on lui prête et aussi à cause de plusieurs avis négatifs que j'ai lu ici et là. Toutefois, Grenobloise de naissance, donc amoureuse des montagnes et de la neige + ton avis positif pourraient peut-être faire pencher la balance dans l'autre sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai hésité longtemps aussi, peut-être que la montagne opérera le même effet sur toi? A tenter!

      Supprimer
  2. Il est sur la PAL de Monsieur Antigone... vais-je lui piquer ?
    Il pourrait sans doute me plaire.

    RépondreSupprimer

Comments system