dimanche 13 juillet 2014

Trahisons #off14 Festival d'Avignon 2014

théâtre du chêne noir 18h15
festival d'Avignon 2014



De Harold Pinter
Traduction, adaptation, mise en scène Daniel Mesguich
Assistante à la mise en scène Sarah Gabrielle
Avec
Daniel Mesguich (Robert)
Eric Verdin (Jerry)
Sterenn Guirriec (Emma)
Alexandre Ruby (le garçon)

Lumière Mathieu Courtaillier
Costumes Dominique Louis
Décors Camille Ansquier
Son Franck Berthoux

Une femme avait trompé son mari avec le meilleur ami de celui-ci, la belle affaire !
Trahisons, à travers une intrigue au premier abord aussi simple et dégraissée que possible, en une suite de courts tableaux réalistes quoique criblés d’ humour, à la chronologie inversée, au temps remonté comme le serait une piste d’ indices par quelque détective (ou de symptômes par quelque psychanalyste), ne cesse de peser sur l’indécidable barre de séparation du « Vrai » et du « Faux ». Spectaculaire déconstruction, en une vertigineuse suite de micro-trahisons, d’ une histoire d’ amour. Qui emporte avec elle toute une déconstruction du théâtre.

Mon petit mot
 Ou comment être séduite par Harold Pinter!
J'avais jusqu'alors eu du mal  à entrer dans l'univers de cet auteur, et je suis sortie de Trahisons totalement séduite!
Une bien belle mise en scène, quatre acteurs au top, et voilà comment pouvoir parler d'un nouveau coup de coeur dans ce festival off!

On remonte le temps avec beaucoup de rythme, on rit, on s'interroge, on se prend au jeu, et l'on passe un très bon moment de théâtre!
Des phrases à double sens, des références que public ou personnage à cet instant là peuvent lire de manière différente,  des quiproquos... idéal pour se réconcilier avec Pinter!


A suivre, les autres comptes-rendus, 16 spectacles vus, et bcp de très bons moments!
Les premiers articles :
24 heures de la vie d'une femme #off14
L'Homme qui rit #off14
Lettre d'une inconnue #off14
LE PORTEUR D'HISTOIRE #off14

2 commentaires:

  1. Ah enchantée de ton commentaire sur Trahisons : je crois, en effet, que Pinter demande à être bien servi pour être apprécié et là, c'était vraiment parfait !! J'ai été séduite par le jeu très discret et pourtant très juste de Mesguich qui n'écrase nullement ses partenaires, ce qui est élégant quand on est à la fois connu et metteur en scène. Quant à l'histoire de Pinter, elle est, dans cette lecture assez fine, très bien décortiquée. Tu as raison, un coup de coeur !!

    RépondreSupprimer
  2. cela fait bcp de bien ce genre de rencontres réussies entre un auteur et un metteur en scène!

    RépondreSupprimer

Comments system