mardi 15 juillet 2014

Sugar lake #off14 Festival d'Avignon 2014

Théâtre le Chien qui Fume 18h55
festival Avignon 2014





Sugar Lake
Pièce de Lee Blessing
Adaptation : François Bouchereau
Mise en scène Béatrice Agenin
Assistée de Véronique Viel
Avec : Constance Dollé, Gaël Giraudeau, Emmanuel Noblet
Lumières : Laurent Béal
Univers sonore : François Peyrony
Scénographie : Jacques Voizot


"Je tue des femmes, vous savez ?"
" Je sais"
Un serial killer utilise le crime pour faire parler de lui. Les deux journalistes qui l’interviewent en prison se heurtent à la toute puissance de ce " héros " moderne, phénomène médiatique dont la biographie est un potentiel best-seller pour leur éditeur. Y-a-t’ il un sens à notre fascination collective pour l’ horreur ?

«  Sugar Lake »  parle du pouvoir des médias. Bill Reach est un héros. Il a tué dix neuf personnes. On écrit sur lui, on l’interviewe, il reçoit des lettres d’admiratrices, il fascine. Il est en prison, mais cela ne l’empêche pas de se prendre pour Dieu. A la journaliste qui l’interroge sur la motivation de ses crimes, il demande : «  Qui serez-vous dans 100 ans ? ». Bill Reach se sent unique, supérieur au commun des mortels, invulnérable. Le corps social que représentent les médias, lui permet de se construire une identité narcissique jusqu’à la reconnaissance.



Mon petit mot

Mon petit mot, ce sera d'abord un silence.
Un long silence qui suit les dernières répliques, le temps de refaire surface.
Car dans ce lac, on plonge, et il faut du temps pour en ressortir.

Voilà qui saisit, et qui questionne.
Le rôle des médias.
La manipulation.
Laisser une trace, aussi horrible soit-elle.

A petites touches, de nombreuses images nous viennent en tête, ces lieux, des crimes,  beaucoup de tensions, trois comédiens remarquables... difficile de rester insensible.

Il fallait ensuite alléger un peu l'atmosphère, alors on est resté au Chien qui fume pour les Swinging poules, je vous en reparlerai!



6 commentaires:

  1. Très bien ressenti, en effet une bonne pièce mais univers glauque...

    RépondreSupprimer
  2. Avons nous vu la même pièce ? Je l'ai trouvée ennyeuse, sans intérêt et très mal interprétée...Pour moi, un très mauvais choix . Un spectacle que je vais vite m'empressé d'oublier , tant je l'ai trouvée inintéressante.

    RépondreSupprimer
  3. Christine - Le Théâtre côté coeur15 juillet 2014 à 22:56

    Toujours intéressant les avis opposés. Inscrit à mon programme. A suivre

    RépondreSupprimer
  4. @Anonyme, en effet on peut se poser la question, dommage!
    J'ai pour ma part trouvé le questionnement très intéressant et l'ensemble très bien fait, comme quoi, le ressenti de chacun peut-être très différent!
    @Christine, bon festival! J'espère qu'il sera riche en bonnes surprises!
    @Anne, d'ailleurs, les swinging poules étaient en effet bienvenues! bises!

    RépondreSupprimer
  5. Tu as de la chance de pouvoir aller à ce festival ! Je le ferai un jour, pour sûr ! :-P

    RépondreSupprimer
  6. oui oui oui! c'est vraiment à voir ! Deux des amies qui y étaient avec moi cette année découvraient pour la première fois le festival cette année, et... elles songent à y revenir!

    RépondreSupprimer

Comments system