vendredi 25 avril 2014

Valérie Karsenti théâtre Chambre froide

Pour compléter l'article valerie-karsenti-theatre
Valérie Karsenti à nouveau sur les planches, c'est pour la rentrée 2014 dans chambre froide:




Chambre froide :

Le mari de Nicky est accusé de détournement d'argent. Le mari de Molly la flique continuellement. Le mari de Debra la quitte pour une femme plus riche.
Les trois femmes ont une décision à prendre...
 
Si vous aviez l'occasion de tuer votre mari, le feriez-vous ?

De Michele Lowe
Adaptation et mise en scène Sally Micaleff
Collaboratrice artistique à la mise en scène Stéphanie Froeliger
Avec Pascale Arbillot, Anne Charrier, Valérie Karsenti,
Philippe Cariou, Pierre-Alain Leleu, Philippe Peyran Lacroix
Scénographie Laura Léonard
Lumière Jean-Philippe Viguié
Costumes Ariane Viallet
Son La Manufacture Sonore

Teaser


 

Photo:
"La metteuse-en-scène Sally Micaleff retrouve dans la pièce de Michelle Lowe le ton de Desperate Housewives mâtiné d'un soupçon d'Almodovar" Femme actuelle
à partir du 2 septembre 2014
Du mardi au samedi 21h et en matinée samedi 16h
Valerie Karsenti- Pascale Arbillot - Anne Charrier Chambre froide
 


toutelaculture
« Toute sa vie s’est déroulée avant qu’elle n’y prenne part ». Voilà le constat anecdotique mais oppressant qui plane sur la vie de Nicky (Valérie Karsenti), Molly (Anne Charrier) et Debra (Pascale Arbillot). Etouffées sous l’emprise de leur mari, celles-ci ne cessent de sacrifier leur carrière et leur vie de femme au profit de leur couple. Mais lorsque leurs conjoints s’enferment accidentellement dans la chambre froide, les héroïnes ont enfin l’opportunité de se venger en réalisant un fantasme, enfoui et presque inavoué.
D’abord familier, puis de plus en plus fantasque, ce huis clos accumule les clichés pour mieux les évincer. Réunies dans la cuisine de Nicky, les trois femmes se livrent à des confessions et simulacres, dans une mise à nu presque littérale. Candide et attachante, Molly révèle ses désirs cachés, pendant que Debra ne cesse d’affirmer sa dépendance accrue à son mari. Fidèle à ses concepts archaïques et résolument misogynes, cette dernière fait preuve d’une crédulité qui fait sourire, mais surtout, qui nous agace.
Malgré des scènes parfois grotesques, la pièce s’accompagne d’un cynisme bienvenu. Sentiments exacerbés, langage cru et phrases cinglantes : les notes d’humour se font de plus en plus froides. Et c’est dans cet univers caustique que le jeu de Valérie Karsenti se révèle. Une performance portée par une profondeur émotionnelle remarquable et frôlant parfois l’hystérie, au détour de situations névrosées mais cocasses.
La complicité des trois héroïnes, leur jouissance tourmentée et le penchant dramatique de la pièce font toute l’originalité de Chambre froide. Une comédie qui joue sur les émotions, avec un rythme qui ne cesse de croître jusqu’à son dénouement. Glacial.



"Si vous aviez la possibilité de tuer votre mari, le feriez vous ?"
Valerie Karsenti- Pascale Arbillot - Anne Charrier 


NR
Avec “ Scènes de ménages ” et Maison close ”, Valérie Karsenti est devenue très populaire. Rencontre avec une comédienne libre, qui entend bien le rester.


De la Liliane drôle et pétillante de la série Scènes de ménages, à la Karine dévastée et inquiétante du thriller Jusqu'au dernier, Valérie Karsenti est juste dans tous les registres. Celle qui a donné la réplique à Michel Bouquet dans Le Roi se meurt et campe une Hortense Gaillac prête à tout dans Maison close n'a qu'une envie : rester libre de choisir ses rôles. Rencontre avec une comédienne drôle et déterminée.
[...]
chambre froide karsenti valérie
Un personnage comme celui de Liliane dans " Scènes de ménages " apporte une grande visibilité, mais risque aussi de vous enfermer non ?
« Évidemment  ! C'est vrai, je ne peux pas le nier. Il y a eu plusieurs phases. Quand j'ai été engagée, le personnage m'amusait beaucoup ; on l'a pas mal travaillé avec Alex Lutz, qui assurait la mise en scène. Puis le succès est arrivé. Jusqu'ici, mon univers c'était le théâtre : je ne connaissais pas les chances et les pièges de la télé. Je les ai découverts assez vite. Mais il y a eu Maison close en même temps, un personnage avec plus de noirceur, de violence. Pour moi, la liberté est la plus importante des choses et si je n'avais pu brouiller les pistes, j'aurais tout quitté. »
Michel Bouquet rend tout intelligent
Quelle leçon retenez-vous de ces mois où vous donniez la réplique à Michel Bouquet dans " Le Roi se meurt " ?
« Michel transmet et c'est rare dans ce métier. Il m'a d'abord appris que l'acteur est roi dans son travail. Il doit imposer les conditions nécessaires pour atteindre une excellence de création. C'est quelqu'un de très pudique. Il a donné sa vie au théâtre, il a beaucoup de rigueur, de droiture, d'honnêteté. Michel Bouquet aime les arts : la peinture, la littérature. Il rend tout intelligent. Comme disait Jouvet : " Tant vaut l'homme, tant vaut l'acteur. " »
Vous avez dû bien rigoler en tournant cette scène du film " A toutes épreuves " dans laquelle Marc Lavoine et vous êtes " défoncés " ?
« Avec Marc, on a eu un feeling immédiat, on s'est marré tout de suite. C'est quelqu'un de très élégant. On savait qu'on avait cette scène importante et le moment venu, on s'est lâché, c'était très physique et j'adore ça ! J'aimerais qu'on me donne un flingue, que je chevauche un cheval : j'ai passé tant d'années à mouliner dans ma tête ! Ça c'est arrêté le jour où on m'a demandé de reprendre le rôle de " Colombe " d'Anouilh en huit jours. Je n'avais tellement pas de temps que j'y suis allé sans réfléchir. Je me suis alors rendu compte que j'avais une folie qu'il fallait exploiter. »
Quels sont vos prochains rendez-vous ?
« A partir du 3 septembre, je joue " Chambre froide " au théâtre de La Pépinière ! C'est particulier parce que j'ai pour partenaires deux de mes meilleures amies : Pascale Arbillot et Anne Charrier. On se connaît parfaitement, il n'y a pas besoin de s'apprivoiser, de se séduire. Et puis, les rôles sont merveilleux. En fin d'année, j'enchaîne avec le prochain film d'Isabelle Doval qui avait fait, entre autres, " Rires et châtiments ". J'aurai Jean- Hugues Anglade pour partenaire et c'est une comédie tendre. »
Quel est votre plus beau souvenir d'été ?
« Je me souviens des premières vacances avec mon amoureux, François Feroleto. Nous sommes partis en Corse et quand nous sommes arrivés, on a déposé les bagages. La première balade en moto c'était sur une route, tout en haut, dans la garrigue. Nous venions de nous rencontrer et je pensais que cet homme était important pour moi. Je ne m'étais pas trompée : on est ensemble depuis quinze ans et on a fait deux enfants. »
photo Valérie Karsenti Pascale Arbillot et Anne Charrier.

l'oeil d'olivier
Dans un monde régit par la gent masculine, les hommes se la coulent douce au salon et les femmes débarrassent. C’est dans ce contexte très années 1950 que débute la pièce Chambre froide. Nos trois protagonistes se retrouvent ainsi coincées dans la cuisine. En toute hypocrisie, ces « amies de 20 ans » échangent des banalités sur leur vie. Mentant aux autres et surtout à elle-même, elles imaginent leur vie parfaite, dans une maison idéale avec le mari le plus attentionné et le plus amoureux du monde. Très vite, le vernis craque. Les faux-semblants laissent place à une vérité crue. Aucune d’entre-elles n’est prête à se sacrifier pour sa moitié : la Working-girl (Valérie Karsenti) refuse de quitter son travail pour sauver son mari en faillite, la femme au foyer (Pascale Arbillot) ne vivant qu’à travers les yeux de son époux qui la trompe allégrement ne veut pas céder la place et la Bimbo (Anne Charrier) en manque d’enfant ne supporte plus l’amour étouffant de son conjoint, qui la flique mais ne la touche plus.  [...]
Amies dans la vie, nos trois artistes prennent plaisir à s’étriper, se maudire, s’épauler et s’aimer sur la scène de la Pépinière théâtre. Anne Charrier est sublime en femme enfant à la sexualité exacerbée, Pascale Arbillot énervante à souhait en garde fou de la bienséance, et Valérie Karsenti magistrale en femme forte. Loin de son rôle le plus populaire (Liliane dans Scène de ménage sur M6), elle explose ici et dévoile de nouvelles nuances de son talent… Jubilatoire.

La comédie est une des choses les plus difficiles à jouer. Il faut avoir le sens du rythme et des ruptures. Il est primordial de pousser les caractéristiques du personnage à l’extrême tout en préservant la vérité des sentiments.
C’est la seule façon pour rendre la situation à la fois drôle, émouvante et crédible. Il vous manque une de ces trois composantes et vous ne pouvez pas jouer la comédie. Valérie Karsenti, Pascale Arbillot et Anne Charrier sont des actrices de cette espèce-là. Je les ai regardées dans de nombreux rôles qu’elles ont joués, que ce soit au cinéma, à la télé ou au théâtre, dans le registre comique ou dramatique : elles savent garder en toutes circonstances « le fil tendu » et leurs personnages sont toujours crédibles et ne vous laissent jamais indifférent. Il me fallait construire un trio : trois filles différentes physiquement et dans ce qu’elles dégagent pour que les personnages se démarquent et se complètent. Elles le sont !  Et ce n’est pas qu’une question de couleur de cheveux !
 Il était nécessaire que sur scène nous ressentions l’amitié de ces trois femmes qui se connaissent depuis 20 ans et vont se livrer à des confidences qu’elles ne pourraient pas révéler devant des étrangères.
Valérie, Pascale et Anne sont amies dans la vie. Quel bonheur pour moi de diriger ces trois actrices ! Aux côtés de ces actrices, il y a trois acteurs : Philippe Peyran Lacroix, Pierre-Alain Leleu et Philippe Cariou. Les maris de Nicky, Debra et Molly. Trois acteurs qui vont travailler, être dirigés et interpréter leur rôle… Trois acteurs généreux qui vont mettre leur talent au service des trois actrices. Merci messieurs pour ce sacrifice…! dossier de presse. 

2 commentaires:

  1. actrice connue par "scènes de ménage" qui mérite d'être davantage mise en lumière
    elle a ce quelque chose qui trouble et fascine, qui donne envie de la connaître
    bise

    RépondreSupprimer
  2. et les rôles sombres lui vont aussi très bien! bises!

    RépondreSupprimer

Comments system