samedi 12 avril 2014

Se déplacer à Venise

Un dernier article autour de ce voyage à Venise... 

Transports et circulations à Venise 

Venise, c'est d'abord un contraste. 


J'y suis arrivée en avion, la vue magnifique, comme si l'on allait atterrir dans l'eau, puis le bateau-taxi au sortir de l'aéroport, et l'arrivée en bateau sur le grand canal, premier regard sur cette ville sans voiture, sans klaxon, sans pot d'échappement.... dépaysement assuré en quelques instants! 

Le retour se fit en train , tout aussi magique,  ce pont sur la lagune....
train Venise


 A Venise, on a donc deux possibilités, la marche à pied (et les nombreux ponts redoutables pour les genoux!) et le bateau...

Le grand canal , le matin, encombré de bateaux de livraison se rendant dans la brume au marché du Rialto, approvisionnant les restaurants, les boutiques...  
 
les gondoles qui se faufilent entre les vaporetti , les bateaux-ramassages de poubelles, livraison de courrier, police, ambulance, déménagement...

 un piano croise le linge d'un hôtel...

 tout passe par l'eau, et on a beau s' y attendre.. impressionnant cette circulation!

 

Ne pas hésiter pour cela à mettre le réveil de bonne heure... Venise dans la brume, c'est tout un monde de poésie qui se dévoile... vive le vaporetto encore une fois !


 Venise dans la brume, et qui se déchire tout à coup pour dévoiler des façades de palais magnifiques...

Venise brume

 Le cappuccino le matin près du marché du Rialto pour voir décharger ces fameux bateaux, le marché, ses étalages soignés...
marché rialto

 ou de plus petits marchés quelques canaux plus loin..

 Repérer des petites terrasses accueillantes et calmes...
 des travaux à faire?

et lorsque les marchandises quittent les bateaux... les muscles travaillent... campo manin


où l'on reconnait les Vénitiens... qui voyagent debout sur le traghetto (sorte de grande gondole à deux rameurs, un à l'avant, un à l'arrière)

traghetto
Un atelier de fabrication de gondoles, le Squero di San Trovaso,



Squero di San Trovaso
un autre petit atelier Rio dei Mendicanti
sur le grand canal, près du Rialto

Et parfois les circonstances obligent à un nouveau mode de déplacement : quand les planches sortent...
c'est que le risque d'Acqua Alta est présent...


 les habitants se préparent à la marée haute



Cette fois, l'album est bien épuisé... jusqu'au prochain voyage!

2 commentaires:

  1. Un beau reportage dans lequel tu es arrivée à rendre compte de tous les moyens de transport de Venise et de la vie quotidienne. Un régal qui m'a rappelé bien des souvenirs; j'ai vu aussi Venise sous cette brume bleue; j'en ai des photos; c'est féérique!

    RépondreSupprimer
  2. c'est tout à fait ça féérique!
    bonne soirée!

    RépondreSupprimer

Comments system