vendredi 11 avril 2014

maladie d'amour Nathalie Rheims

aladie d'amour de Nathalie Rheims

Présentation
8 janvier 2014: EDITIONS LEO SCHEER
Alice est une jolie jeune femme. Actrice, elle rêve de jouer Claudel, mais on ne lui propose que des rôles de potiche dans des pièces de boulevard. Sa vie amoureuse n'est guère plus brillante, faite d'aventures qui se terminent toujours mal. Elle raconte tout à Camille, sa confidente qui, de son côté, mène la vie calme et rangée d'une mère au foyer. Au moment où Alice décide enfin de renoncer à la passion, elle s'éprend d'un homme marié, le Dr Costes, qui aurait eu un coup de foudre pour elle.
Camille suit cette nouvelle histoire d'amour à la manière d'un feuilleton dont elle serait l'unique spectatrice, même si d'étranges contradictions apparaissent dans les confidences de son amie. Pour protéger Alice, Camille tente d'en savoir plus sur cet homme insaisissable. Cette démarche la fait progressivement basculer: elle se met à douter de tout, au risque de se perdre.
Dans ce quinzième roman, Nathalie Rheims explore, utilisant l'art du suspens, l'infime frontière qui sépare l'amour fou de la folie

Le début
Alice

Jamais Alice n'aurait imaginé avoir, un jour, 30 ans. Enfant, elle se voyait s'endormir pour toujours, bien avant d'atteindre cet âge, et ne se réveiller que si un prince lui donnait un baiser; mais elle pressentait qu'il ne viendrait jamais, qu'elle resterait prisonnière de ce sommeil pour l'éternité. Alice était une petite fille solitaire et secrète. Elle se sentait enfermée dans une bulle où personne ne pouvait la rejoindre. Ce jour-là, celui de son anniversaire, elle se disait que rien n'avait changé : elle était toujours la même. Seule différence peut-être, le prince s'était transformé en crapaud.

Mon petit mot

L'histoire de deux amies, de confidences, de non-dits.
Une histoire que l'une se construit à partir des bribes que lui raconte l'autre et de sa propre enquête.
L'histoire d'amour que l'autre s'invente.
Nous sommes loin de la banale histoire d'amour que pourrait nous faire croire les premières lignes:
Qui dit la vérité?
Qui manipule qui?
Qui est la victime, de qui, de quoi? 
Quand l'amour bascule dans la folie, la manipulation, le mensonge...
Quand les autres, les amies s'en mêlent...
Quand la vie inventée devient tellement plus belle que le quotidien avant de virer au cauchemar.
Il y a du suspens dans ce roman, qui prend parfois des allures de véritable enquête, de quoi passer un bon moment de lecture. On y parle aussi de chirurgie esthétique, et bien sûr des rapports dans le couple. L'occasion aussi d'en savoir plus sur ce qu'est l'érotomanie, quand une personne se croit aimée
Et puis il y a Le jeu de l'amour et du Hasard de Marivaux...

Une participation au challenge rentrée d'hiver et plume au féminin, dans le cadre de l'opération jeudi lecture, merci pour cette découverte!



5 commentaires:

  1. très joli billet, je note le titre

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, je ne m'attendais pas à un coup de coeur sur ce titre. Je n'ai jamais lu l'auteur, il faudrait peut-être que je découvre sa plume.

    RépondreSupprimer
  3. Je vais le noter aussi, j'avais bien aimé "le fauteuil 32" qui parle bien entendu de l'Académie Française et de son père, c'est un clin d'oeil au "fauteuil hanté" de Gaston Leroux.

    RépondreSupprimer
  4. c'était ma première lecture de cette auteure, il faudrait que je continue la découverte!

    RépondreSupprimer

Comments system