mercredi 5 mars 2014

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea / Romain Puértolas

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea de Romain Puértolas
 Premier roman  
Date de parution : 21/08/2013
Le Dilettante
 Présentation de l'éditeur


Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.
Le début
Le premier mot que prononça l'Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble !
Ikea.
Voilà ce qu'il prononça à mi-voix.
Cela dit, il referma la porte de la vieille Mercedes rouge et patienta, les mains posées comme un enfant sage sur ses genoux soyeux.
Le conducteur de taxi, qui n'était pas sûr d'avoir bien entendu, se retourna vers son client, ce qui eut pour effet de faire craquer les petites billes en bois de son couvre-siège.
Il vit sur la banquette arrière de son véhicule un homme d'âge moyen, grand, sec et noueux comme un arbre, le visage mat et barré d'une gigantesque moustache. De petits trous, séquelles d'une acné virulente, parsemaient ses joues creuses. Il avait plusieurs anneaux dans les oreilles et sur les lèvres, comme s'il avait voulu refermer tout cela après usage à la manière d'une fermeture Éclair. Oh, le joli système ! pensa Gustave Palourde, qui vit là un fantastique remède contre les papotages incessants de sa femme.
Mon petit mot
 A force de voir ce roman un peu partout, quand une amie m'a proposé de me le prêter, la curiosité l'a emporté et je me suis lancée dans cet extraordinaire voyage. 
Alors oui, faire sourire à partir d'un sujet grave que ce sont ces clandestins qui rêvent du mirage européen, bonne idée, le style trouvé à ce fakir qui va de péripéties en péripéties, qui change de vie, de ses escroqueries à ses bons sentiments, oui aussi ...
Mais si un sourire est venu régulièrement à la lecture (le passage dans le fameux magasin Ikéa, les vrais faux tours du fakir entre clous comestibles et et arnaques en tout genre) , je suis passée à côté des éclats de rire annoncés... lecture agréable, oui, hilarante, pour ma part, non. 
Une nouvelle participation au 
et au

11 commentaires:

  1. Je dois être snob, avec un titre pareil cela ne faisait pas envie. Puisque tu dis qu'il est drôle, je vais peut être changer d'avis.

    RépondreSupprimer
  2. je dois l'écouter bientôt... on verra...

    RépondreSupprimer
  3. Miriam, tu peux zapper celui-là, sympa, mais pas non plus THE livre! Tu me diras Sophie, peut-être d'ailleurs que la version livre audio sera plus drôle de par le lecteur!

    RépondreSupprimer
  4. Un titre que l'on a beaucoup vu, en effet! Merci pour cette participation au défi Premier roman!

    RépondreSupprimer
  5. Je pense que certains ont été plu séduit que moi! Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  6. Tu as finalement succombé à la tentation ! ;)
    Comme je te l'avais dit lors de la publication de mon billet, c'est pas un grand moment de lecture...

    RépondreSupprimer
  7. j'ai pensé à toi en effet, tout à fait d'accord!

    RépondreSupprimer
  8. on se rejoint totalement sur ce livre et cela me ravit ! Bises

    RépondreSupprimer
  9. en phase en effet! bon week-end!

    RépondreSupprimer
  10. Je suis en train de le lire et je me marre comme une bécasse. J'adore!

    RépondreSupprimer
  11. et cela fait tellement de bien de rire!

    RépondreSupprimer

Comments system