jeudi 6 février 2014

Supplément à la vie de Barbara Loden de Nathalie Léger

Supplément à la vie de Barbara Loden de Nathalie Léger  Prix du Livre Inter 2012.
Collection Folio Gallimard  Parution : 12-09-2013


Présentation de l'éditeur
Plusieurs destins s'entrelacent dans ce nouveau récit de Nathalie Léger. Ils se nouent autour d'un film, Wanda, réalisé en 1970 par Barbara Loden, un film admiré par Marguerite Duras, une œuvre majeure du cinéma d'avant-garde américain. Il s’agit du seul film de Barbara Loden. Elle écrit, réalise et interprète le rôle de Wanda à partir d'un fait divers : l'errance désastreuse d'une jeune femme embarquée dans un hold up, et qui remercie le juge de sa condamnation. Barbara Loden est Wanda, comme on dit au cinéma. Son souvenir accompagne la narratrice dans une recherche qui interroge tout autant l'énigme d'une déambulation solitaire que le pouvoir (ou l'impuissance) de l'écriture romanesque à conduire cette enquête.

Il y a d'abord l'errance de cette femme, Wanda, apparemment sans attaches et sans désirs ; il y a ensuite la recherche de Barbara Loden, une actrice rare, une cinéaste inspirée, une femme secrètement blessée, et qui cherche la vérité de son existence à travers un fait divers ; il y a enfin l'enquête de la narratrice. 
Trois destins entremêlés pour une même recherche sans objet, une même façon d'esquiver ou d'affronter la réalité. Wanda/Barbara : qu'est-ce que l'une cherche à travers l'autre, et qu'est-ce que la narratrice cherche à travers elles ?





Barbara Loden et Elia Kazan,1969.

Le début
Vue de loin, une femme se détache de l’obscurité. Sait-on d’ailleurs que c’est une femme, on est si loin. Sur fond d’éboulement, une minuscule figure blanche, à peine un point sur l’immensité sombre, progresse lentement et sans heurts à travers les décombres accumulés qui la surplombent, à travers les pans énormes coupés d’excavations, de dépressions pierreuses, de biais terreux près d’être défoncés par les camions. On suit en plan très large cette miniature diaphane qui se déplace avec insistance sur l’horizon bouché.


Mon petit mot

Voilà un petit livre à part... biographie? Roman? Enquête? Quête personnelle? Tout cela, livré d'une traite.

Des destins de femmes se croisent, une chaîne de femmes, aux destins qui se rapprochent, qui se font écho. 
Il y a Barbara Loden, bien sûr, pin-up cabossée, actrice, réalisatrice... mais il y a aussi le personnage de son film, Wanda, et puis Alma, la femme dont elle s'est inspirée pour ce rôle, et encore la narratrice et sa mère, auxquelles s'ajoutent les voix de Duras ou Kazan, une multitudes de citations littéraires et de références cinématographiques, de la Provence à l'Amérique.
On pourrait s'y perdre, mais non, chacune éclaire l'autre, chaque blessure en révèle une autre.

 Des portraits de femmes, d'une époque, dérive, mélancolie, violence, construction d'une identité. Rapport aux hommes. Ne pas dire non. Oubli de soi pour mieux se retrouver. Se trouver dans un homme, dans un personnage de fiction, dans l'objet de son enquête. Beaucoup, beaucoup de pistes de réflexions au fil des pages. Court mais très dense. Puzzle efficace.

Et en refermant le livre, une seule envie, la prolonger en mettant des images sur cette Wanda et sur Barbara Loden. Soirée DVD en perspective!

Merci beaucoup à Dialogues pour cette belle découverte!



4 commentaires:

  1. Bonsoir, j'ai ce roman dans ma PAL depuis un petit moment. J'espère qu'il me plaira autant que le film (qui n'est pas un film facile). Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  2. si tu as aimé le film, je pense (j'espère!) qu'il te plaira également!

    RépondreSupprimer
  3. Et dire que je n'ai jamais vu le film!

    RépondreSupprimer
  4. les deux sont très complémentaires!

    RépondreSupprimer

Comments system