mercredi 19 février 2014

La femme sans tête, Viviane Moore

La femme sans tête de Viviane Moore
Un livre (et une auteure) que je découvre grâce à Dialogues, merci!

Présentation
ALCHEMIA - LA FEMME SANS TÊTE
Paris, 1581. La misère envahit les rues. Orgies et fêtes enfièvrent les salons. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, est sur les traces d'un tueur de prostituées. Le corps décapité de l'une d'elles le mène jusqu'à Théophraste Le Noir, médecin qui, replié dans son laboratoire avec sa fille Sybille, cherche sans relâche le secret alchimique de l'Elixir de Vie. Sorcellerie ? Rites occultes ? Machination ?... L'alchimiste est-il le monstre que poursuit Jean, ou bien l'humaniste en avance sur son temps que défend passionnément sa fille ?

Après le succès de la saga Tancrède le Normand, Viviane Moore signe un thriller historique captivant dans l'univers de l'alchimie médicinale au XVIe siècle.

Le début
Tout a commencé par un signe tracé sur la porte de notre maison, la nuit du samedi 23 août 1572. Un signe qui nous condamnait à mort, mon père Théophraste le Noir, ma nourrice Jeanne, le vieux Gratien et moi. Un signe dont je ne comprendrais que bien plus tard l’origine.

Mon petit mot

Un policier historique très réussi!

Ce roman policier nous plonge dans le Paris de la Saint-Barthélemy et de ses suites, entre fêtes, orgies et cours des miracles, humanisme et sorcellerie, des plus riches aux plus miséreux, le cadre historique est bien posé. J'ai beaucoup apprécié également les annexes (vocabulaire, biographies et bibliographie).

De ruelles en intérieurs de tout genre, du galetas à la cour, de repas en poison, de l'élixir de vie aux terribles meurtres, de la faculté de médecine et ses rivalités aux histoires familiales complexes, c'est une période bien  tourmentée qui se révèle, où il n'est pas facile d'être fille et de vouloir s'adonner à la médecine.

Les personnages, bien croqués, riches, nous entraînent dans leur quête, quelle soit policière ou des secrets de l'alchimie et de cette femme sans tête. On croise également des personnages ayant réellement existé, l'historique et le romanesque se mêlent parfaitement.

L'enquête policière garde tout son suspens jusqu'aux derniers chapitres.J'ai beaucoup appréciée cette lecture et retrouverais avec plaisir les personnages si suite il y a!


Une participation au challenge la plume au féminin, et à la rentrée d'hiver 2014,  merci à Dialogues croisés, merci!Et c'est aussi l'occasion de ma lancer un nouveau défi avec le challenge polar historique



17 commentaires:

  1. De l'auteur j'avais bien aimé "ainsi puis-je mourir" dans la même collection.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup Viviane Moore et j'ai hâte de lire celui-ci !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ta participation au challenge Polar Historique !

    RépondreSupprimer
  4. Très jolie couverture mais les polars historiques me font peur (j'ai déjà eu des déceptions).

    RépondreSupprimer
  5. ouh là ça me plait bien ! je vais l'acheter de ce pas !

    RépondreSupprimer
  6. Le résumé de ce livre me tentait beaucoup et ton billet le confirme !

    RépondreSupprimer
  7. j'espère qu'il vous plaira!
    de mon côté, cela me donne envie de découvrir d'autres Viviane Moore!

    RépondreSupprimer
  8. j'aime bien les thrillers historiques, si je le trouve à la bibliothèque je l'emprunterai

    RépondreSupprimer
  9. je vais voir à la mienne s'ils en ont d'autres de cette auteure!

    RépondreSupprimer
  10. Merci pour vos conseils.
    J'aime beaucoup Viviane Moore, je ne connaissais pas celui là, il va faire parti de mes prochains achats.

    RépondreSupprimer
  11. et j'espère qu'il y aura une suite! Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  12. je vais me laisser tenter, j'aime beaucoup les romans historiques
    douce fin de soirée
    bise

    RépondreSupprimer
  13. Une chronique qui donne envie. Je vais le rajouter à ma liste. Merci EImelle!

    RépondreSupprimer
  14. j'espère qu'il te réservera un bon moment de lecture!

    RépondreSupprimer
  15. J'aime beaucoup cette auteure mais je ne connaissais pas ce roman. Je note !

    RépondreSupprimer

Comments system