jeudi 19 décembre 2013

La vie d'une autre Frederique Deghelt

La vie d'une autre  Frederique Deghelt , présentation de l'éditeur:

Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontré la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie. C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence.

 Journaliste et réalisatrice de télévision, voyageuse infatigable avec Paris pour port d'attache, Frédérique Deghelt est notamment l'auteur de deux autres romans parus chez Actes Sud : La grand-mère de Jade (2009) et La nonne et le brigand (2011). La vie d'une autre a été adapté au cinéma par Sylvie Testud en 2012, avec Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz.




Le début:  Pendant longtemps j'ai cru que je rêvais. J'allais me réveiller, la gorge sèche, la bouche pâteuse et une soif d'eau pour éteindre l'incendie d'une cuite mémorable !
Non. Il faut que je m'en tienne à ce qui vient de l'enfance. Il me faut rester lucide, rattachée au début de ma vie. J'ai été élevée par ma grand-mère. Elle croyait en tout. En Dieu d'abord. Au diable ensuite, à ses saints, à ses agents secrets, aux signes du ciel, aux superstitions les plus diverses, aux insinuations de la voisine et au baratin du marchand de fromages. Autant dire qu'une vie dans un tel village avec une grand-mère remplie de foi n'aide pas à faire la part des choses.

Mon petit mot:
J'ai lu le livre d'abord, vu le film ensuite, et si j'ai beaucoup aimé le premier, je n'ai pas eu l'impression de retrouver la même histoire dans le second (que j'aurais je pense pu apprécier davantage si je n'avais pas eu le livre encore bien en tête) , restons donc dans le livre!
L'amnésie... la cacher, pour mieux se retrouver, se reconstruire, faire le lien avec le passé.
Des thèmes forts, dramatiques, mais traités avec beaucoup de sensibilité. Des petits détails terribles pour l'héroïne qui a tout oublié mais qui font sourire (l'utilisation de la carte bleue, le téléphone portable... il y en a des choses qui changent en 12 ans dans les objets et les événements du quotidien, de l'histoire intime comme de celle du monde. )
On s'attache aux personnages et à leur histoire, l'amour, la famille, l'évolution des rapports dans le couple,  les compromis, la complexité de la vie d'une femme, les choix de vie... , une reconstruction qui nous tient en haleine!

4 commentaires:

  1. Un coup de coeur pour ce livre ! Je rejoins ton avis concernant le film !

    RépondreSupprimer
  2. contente de lire un avis similaire! bonne journée!

    RépondreSupprimer
  3. Rares sont les adaptations cinématographiques qui soient satisfaisantes. La raisons en est que notre imaginaire donne un visage aux personnages qui en les voyants à l'écran sont forcément différents. Il n'y a qu'une adaptation que j'ai trouvé absolument fidèle à mon imaginaire, c'est Millénium, pour les 3 volumes, tant pour le respect du scénario que pour l'incarnation des personnages...

    RépondreSupprimer
  4. je suis rarement convaincue également, difficile de se défaire de nos propres images! Bonne soirée!

    RépondreSupprimer

Comments system