mardi 22 octobre 2013

L'échange des princesses

L'échange des princesses de Chantal Thomas Seuil août 2013Présentation

En 1721, Philippe d’Orléans est Régent, dans l’attente que Louis XV atteigne la maturité légale. L’exercice du pouvoir est agréable, il y prend goût. Surgit alors dans sa tête une idée de génie : proposer à Philippe V d’Espagne un mariage entre Louis XV, âgé de onze ans, et la très jeune Infante, Maria Anna Victoria, âgée de quatre ans, qui ne pourra donc enfanter qu’une décennie plus tard. Ce laps de temps permet l’espoir d’un "malheur" qui l’assiérait définitivement sur le trône de France… Et il ne s’arrête pas là : il propose aussi de donner sa fille, Mademoiselle de Montpensier, comme épouse au jeune prince des Asturies, futur héritier du trône d’Espagne, pour conforter ses positions. La réaction à Madrid est enthousiaste, et les choses se mettent vite en place. L’échange des princesses a lieu début 1722, en grande pompe, sur une petite île au milieu de la Bidassoa, la rivière qui fait office de frontière entre les deux royaumes. Tout pourrait aller pour le mieux. Mais rien ne marchera comme prévu. Louis XV dédaigne l’Infante perdue dans l’immensité subtile et tourbillonnante du Louvre et de Versailles ; en Espagne, Mademoiselle de Montpensier ne joue pas le jeu et se refuse à son mari, au grand dam de ses beaux-parents Philippe V et Elisabeth de Farnèse. À la fin, un nouvel échange a lieu, beaucoup plus discret cette fois : chacune des princesses retourne dans son pays…

 Marie Anne Victoire  par Alexis Simon Belle.

L'infante Marie Anne Victoire avec Louis XV par François de Troy.

Mon petit mot:

Qu'elles ne font pas rêver ces vies de princesses!

Pions sur l'échiquier politique, des enfants propulsées dans un monde inconnu, coupées de leur repères, allant de désillusions en drames, les intrigues autour d'elles sont plus noires les unes que les autres.
J'avais choisi ce livre suite au voyage fait au printemps dernier en Castille, et j'ai retrouvé avec plaisir personnages évoqués alors, et lieux visités, du glacial Escurial à la Granja, lier souvenirs, images et ce texte est un vrai plaisir!
Je connaissais donc (hélas) la fin de l'histoire, mais cela ne m'a pas empêchée d'apprécier la lecture, entre vie quotidienne et lettres d'archives intégrées au roman, on plonge dans une époque, de Versailles à Madrid, des routes dangereuses à Paris, d'un monde à l'autre, avec beaucoup de détails.

Ce livre complète également la lecture de cet autre roman historique lu alors :

 challenge
Lu dans le cadre du challenge rentrée littéraire, ce qui en fait mon 13ème:
Livres lus :
1 Consolation de Aumont Nathalie
2 Retour à Patmos de Patricia Emsens
 3 Le fantôme de Truffaut ; une initiation au cinéma de Frederic Sojcher
4 Le doux parfum du scandale, Annalena McAfee – Belfond
5 Pietra viva de Léonor de Récondo
6 Immortelles de Laure Adler
7 Concerto pour la main morte" de Olivier Bleys
8 La vie à côté Mariapia Veladiano
9 Ta gueule! On tourne Jade-Rose Parker 
10  Intermède de Owen Martell
11Sauf les fleurs Nicolas Clément 
12  Corpus equi Diane Ducret
13 L’échange des princesses, Chantal Thomas

9 commentaires:

  1. Rien que le titre donne envie d'en savoir plus ! Jolie chronique en tout cas :)
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. à la fois instructif, et d'une lecture agréable!

    RépondreSupprimer
  3. Si je le trouve à la bibliothèque, je l'emprunterai sûrement !

    RépondreSupprimer
  4. pas encore fait de billet mais je partage ton avis positif et effectivement cela m'a fait penser au roman de Claude Pujade Renaud (dont je suis fan) cette même force du destin face à des femmes et des enfants qui n'ont que des armes dérisoires pour lutter

    RépondreSupprimer
  5. deux écritures très différentes d'ailleurs pour un même thème, et des histoires qui restent en mémoire!

    RépondreSupprimer
  6. Je l'ai commencé, c'est en effet délicieux, tellement délicieux que je le garde pour quand j'aurai un peu plus de temps :D Merci pour ton avis :D

    RépondreSupprimer
  7. cela m'arrive aussi de faire durer des livres pour le plaisir, c'est bon signe!

    RépondreSupprimer
  8. Il m'a beaucoup plu ! Je me doutais un peu que ça se terminait mal, ne serait-ce que parce qu'on entend jamais ces noms en cours d'histoire mais j'ai beaucoup aimé le traitement de cette anecdote !

    RépondreSupprimer
  9. si tu as aimé celui-là, n'hésite pas à lire La nuit la neige, je les trouve très complémentaires!

    RépondreSupprimer

Comments system