samedi 7 septembre 2013

Retour à Patmos Patricia EMSENS


Retour à Patmos de Patricia EMSENS Editions des Busclats (22 août 2013)


Présentation de l'éditeur
Jean est mort et Marie, sa femme, se rend pour la première fois sans lui à Patmos. Patmos, c'était la maison de Jean, son enfance, ses amis, que Marie va retrouver non sans une certaine crainte. Dès l'arrivée sur l'île, les souvenirs l'assaillent : sa rencontre avec Jean, leur vie, la maladie, sa passion folle pour Pierre, metteur en scène et amant insaisissable avec lequel elle a partagé travail et amour avant que Jean n'entre dans sa vie puis à nouveau, plus tard. Et alors qu'elle avance, incertaine dans cette revisitation du passé, Pierre arrive, rejoignant à Patmos son frère et ses neveux en vacances.
Comme dans une tragédie antique, le destin brouille les cartes, et l'île est un théâtre où se joue la dernière scène d'une histoire qui attendait sa fin.



Le début
Il est minuit passé depuis longtemps. Le Diagoras, l'un des trois bateaux assurant la liaison Athènes-Rhodes, longe à vive allure le flanc ouest de l'île de Patmos. Marie, appuyée au bastingage, reconnaît l'enclave faiblement éclairée de Grikou. Le navire vire de bord et voilà qu'apparaît Skala, le village du port.

Patmos
Mon petit mot 

Elle est costumière de théâtre. Il est metteur en scène. Ils se sont aimés. Il est partit. Il est revenu. Il revient. Hasard. Co-incidence. Entre temps, il y a eu beaucoup, mariages, enfants, et la mort de son mari. Mais le mot fin de leur histoire n'a jamais été écrit.
Il y a un deuil à faire, et une autre histoire à terminer. Il y a la Grèce, Patmos, cette île de l'archipel du Dodécanèse, dans la mer Égée, ses paysages, les gens, des veuves, la langue de ce pays. Des personnages qui se croisent, qui se retrouvent, qui souffrent, qui partent, qui reviennent, des non-dits. Des familles décomposées, recomposées, une maison de vacances et des habitudes qui réunissent, beaucoup de sensibilité sans tomber dans le drame, on reste dans la douceur des brumes de chaleur des matins d'été.
Il y a aussi le théâtre et en particulier, Nora de la Maison de poupée d'Ibsen. Rapports homme-femme.
Bref, il y a un très joli moment de lecture, un roman dévoré en quelques heures, et un nom d'auteure que je note pour suivre ces prochains textes.
Une belle découverte de cette rentrée littéraire, merci à Dialogues croisés et aux éditions des Busclats pour ce joli moment de lecture, qui donne en prime des envies de voyage et de découverte de cette fameuse île de Patmos...

Une deuxième lecture pour cette rentrée littéraire 2013 avec ce premier roman pour une  auteure née en Belgique, qui entre donc dans le cadre de plusieurs challenges:


9 commentaires:

  1. Ooooh !! Une maison d'édition totalement inconnue, le théâtre et la Grèce... de quoi m'appâter complètement !! Tu le ferais voyager jusqu'en Belgique ?

    RépondreSupprimer
  2. Avec plaisir! Envoies moi un petit message, et il va partir en voyage!

    RépondreSupprimer
  3. je vais essayer de le trouver en bibliothèque mais sinon c'est un livre voyageur?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est partit chez Anne ce matin, si tu veux prendre la suite pas de problème!

      Supprimer
  4. Réponses
    1. si tu peux m'envoyer tes coordonnées, je les ferai passer à Anne pour qu'elle te l'envoie ensuite
      bonne soirée!

      Supprimer
  5. Patricia Emsens est invitée pour parler de "Retour à Patmos" au Brunch de rentrée littéraire organisé le samedi 14 septembre au Centre Wallonie-Bruxelles de Paris (46 rue Quicampoix).
    Plus d’infos par-là : http://www.cwb.fr/programme/brunch-litteraire_2

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre pourrait voyager jusqu'à moi ??? Je viens de lire la critique d'Anne et ça me donne bien envie...

    RépondreSupprimer
  7. Avec plaisir! Il y avait Miriam qui était intéressée , je te note après! bonne soirée!

    RépondreSupprimer

Comments system