lundi 26 août 2013

Thérapie David Lodge

Thérapie David Lodge traduit de l'anglais par Suzanne V. Mayoux
éditeur : Rivages poche

Présentation: 
Lawrence Passmore a mal au genou. Mais son problème est beaucoup plus vaste. Il se livre en vain à toutes les thérapies possibles. Plus il se sent malheureux, plus les difficultés conjugales et professionnelles semblent s'accumuler. Ses tentatives d'aventures sexuelles sont loin de lui apporter la compensation souhaitée. Jusqu'à la trouvaille finale...David Lodge nous fait ressentir avec une drôlerie inimitable l'accablement croissant de son narrateur. Au passage, il dresse un portrait caustique du monde de la télévision... et des thérapeutes. C'est une vérité profonde de notre univers quotidien qui passe à travers le divertissement.


Le début : 
 Bon, c'est parti.
Lundi matin 15 février 1993 La douce journée de février a tiré les écureuils de leur hibernation. Les arbres dénudés du jardin leur offrent une sorte de terrain d'aventure. J'en ai observé deux qui jouaient à se pourchasser dans les marronniers devant la fenêtre de mon bureau : ils montaient en spirale le long d'un tronc, multipliaient les esquives et les feintes dans la ramure, filaient jusqu'au bout d'une branche pour bondir sur l'arbre suivant, dévalaient la tête la première et se figeaient soudain à mi-hauteur, griffes accrochées à l'écorce comme du Velcro, puis détalaient dans l'herbe, le premier tâchant de semer le second à force de louvoiements et virages bord sur bord, pour atteindre enfin le tronc d'un peuplier du Canada, gagner à la vitesse de l'éclair son branchage frêle et élastique, et s'y balancer doucement en équilibre, en échangeant des clignements d'yeux satisfaits.

Mon avis:
Des studios d'enregistrement de série télé, de Londres et sa banlieue à St Jacques de Compostelle, nous suivons  le héros au fil de sa dépression, et les différentes pistes suivies pour s'en sortir, ses plongées dans son passé, son entourage...
Entre journal, récits prêtés par le héros à son entourage et avec Kierkegaard comme planche de salut, on découvre une galerie de personnages bien croqués qui nous font réfléchir sur cette vie de tous les jours, sur les choix effectués... Satyrique, cynique, drôle, Lodge quoi!

Dans le cadre du challenge

 Un auteur dont j’apprécie décidément l'humour!

2 commentaires:

  1. L'ai-je lu ? Ah zut je ne m'en souviens plus ! Mais oui, Lodge, quoi ! ;-)

    RépondreSupprimer

Comments system