jeudi 6 juin 2013

Castille Espagne du centre 5 au fil des rues Avila Ségovie Valladolid Tolède

Continuons le voyage!


quelques spécificités des villes traversées, au fil des rues...

Balcons "mirador" pour profiter du soleil pendant les longs mois d'hiver, certains sont de véritables œuvres d'art, ici à Avila :

Ségovie

Ségovie et son aqueduc

La légende raconte que c’est le Diable qui le construisit en une seule nuit pour gagner l’âme d’une jeune fille.  La tradition raconte également que les cavités que l’on peut observer dans les pierres du monument sont les marques de doigts du démon.
La légende d'après : www.turismocastillayleon.com
Il y a presque 20 siècles, une belle jeune femme, lassée de porter les cruches d'eau de la fontaine jusqu'à sa maison, située à plusieurs kilomètres sur les hauteurs de la ville, offrit son âme au diable pour qu'il résolve son problème. La légende raconte que la jeune femme était tellement fatiguée qu'elle exprima son désir à voix haute, quand soudain le diable apparut et lui dit : "Je construirai, en une seule nuit, un aqueduc qui mènera l'eau jusque chez toi, en échange de ton âme". La jeune femme fut tellement impressionnée qu'elle accepta le pacte et le diable, sans plus attendre, commença à construire l'aqueduc.
La jeune femme ne tarda pas à regretter sa décision et, terrorisée, pria le Seigneur toute la nuit. Telle fut sa dévotion que Dieu avança le lever du soleil et le diable ne put conclure son oeuvre vertigineuse. Il restait seulement une pierre à poser lorsque le premier rayon de lumière illumina la ville. De sorte que la jeune femme sauva son âme et à partir de ce jour, elle ne rechigna plus à remplir les cruches d'eau. 
Sa construction remonte à la fin du Ier siècle. En usage jusqu’au milieu du XXe siècle, ses 166 arcs en pierres de granite posées sans ciment ni mortier, ont un bel exemple du génie romain.

Mais ce n'est pas la seule curiosité de Ségovie!


Palacio del Conde Alpuente, palais mudéjar du XV
Les vieilles maisons des rues de Ségovie, qui nous livrent les différentes influences de la ville, arabes en particulier.


La plaza de San Martín de Segovia, ses maisons tours preuves de la richesse de leur propriétaire (où l'on pense à certaines villes italiennes...!) en particulier la tour de la Casa de los Loyola (14e) et les églises entourées de galerie.

Les terrasses couvertes, pour faire sécher la laine, au sommet des maisons...
et toujours l'aqueduc...
des affichages qui font sourire...
la cathédrale que l'on devine au fil des rues

Tolède

Une ville très serrée autour de sa cathédrale : 
et très marquée par l'influence arabe


ses rues  étroites (et pentues pour beaucoup!)

et ses remparts

Valladolid

ses couleurs, sa galerie couverte
et le décor magnifique du musée de la sculpture



2 commentaires:

  1. toujours autant de plaisir à regarder tes photos! merci pour le voyage espress!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et cela fait du bien de s'y replonger, même si le temps manque hélas pour développer le texte!
      Bonne journée!

      Supprimer

Comments system