mardi 12 mars 2013

Maître Puntila et son valet Matti , Bertolt Brecht Mise en scène Guy Pierre Couleau

Maître Puntila et son valet Matti (Herr Puntila und sein Knecht Matti) de Bertolt Brecht
Mise en scène Guy Pierre Couleau
cdr Tours, nouvel Olympia mars 2013


Traduction: Michel Cadot
Assistante mise en scène: Carolina Pecheny
Scénographie: Raymond Sarti
Lumières: Laurent Schneegans
Costumes: Sabine Siegwalt
Musique: Paul Dessau et Philippe Miller

Avec

Pierre Alain Chapuis Puntila
Luc Antoine Diquero  Matti
Sébastien Desjours  L’attaché, Le malingre
François Kergourlay  L’avocat, Un gros homme
Nolwenn Korbell  Emma la contrebandière
Pauline Ribat  La téléphoniste, Fina la femme de chambre
Rainer Sievert Le maître d’hôtel, Le vétérinaire, Surkkala le rouge, Le Pasteur
Fanny Sintès La pharmacienne, Laïna la cuisinière
Serge Tranvouez Le juge
Jessica Vedel  L’ouvrier, La femme du pasteur
Clémentine Verdier Eva Puntila

une galerie photos de ce spectacle: Reportages/maitre-puntila-et-son-valet-matti

Maître Puntila et son valet Matti , pièce écrite en 1940, évoque les relations entre deux personnages qui semblent diamétralement opposés, thématique du maître et du valet, de la lutte des classes, des rapports de domination... Mais ici le maître est très ambigu, changeant totalement de comportement lorsqu'il est ivre ou à jeun.
Dans la mise en scène proposée ici, on oscille entre Chaplin et Puntila-Rabelaisien, entre théâtre d'ombres et intermèdes chantés, fantaisies et rires,  sans que cela fasse oublier la gravité de certains propos. Et au milieu de cette légèreté justement, ces instants graves ressortent tout particulièrement, comme mis en relief par les rires qui précédent.
L'envie de saluer tout particulièrement la performance de Pierre-Alain Chapuis que j'avais applaudi déjà l'année dernière dans le Dindon , celle de Luc Antoine Diquero, quelle dernière partie en particulier pour leur duo, c'est physique!

Mais ce serait dommage pour le reste de la distribution, je mentionnerai aussi Fanny Sintès pour son numéro aérien à la corde particulièrement impressionnant

ou aussi les passages chantés,  moments d'émotion comme le choeur des fiancées chassées, celui avec Pierre-Alain Chapuis à l'accordéon.
Je saluerai aussi la traduction de Michel Cadot. 


une autre vidéo pour en savoir plus sur cette production

L'occasion également de découvrir la voix de Nolwenn Korbell, comédienne qui est aussi chanteuse:
Une chronique pour le challenge théâtre 2013

2 commentaires:

  1. Une pièce que j'ai eu le plaisir de voir il y a quelques années! Ici, le décor a l'air tout fou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça permet de ne pas voir passer les trois heures!

      Supprimer

Comments system