mercredi 6 mars 2013

L'amour est très surestimé de Brigitte Giraud

L'amour est très surestimé  Brigitte Giraud


Présentation de l'éditeur
Onze destins, onze nouvelles racontent la fin de l'amour. Avec une justesse et une précision douloureuse Brigitte Giraud ausculte le désir moribond, les compromis honteux, les naufrages intimes et les silences des couples en train de se perdre. Elle traque les mensonges et le deuil, l'exil intérieur, la vie qui bascule et chacune de ses phrases, chacun de ses personnages nous tend un miroir.



Le début de la première nouvelle:  La fin de l'histoire

C'est la fin de l'histoire et vous ne le savez pas. Il est là, debout devant la fenêtre, et vous lui en voulez de masquer la lumière. Ce n'est pas lui que vous voyez mais le jour qu'il empêche d'entrer. Ça commence comme ça. Il est là et sa présence vous gêne. Vous ne l'attendez plus. Vous rentrez le soir et vous allumez la radio. Un baiser distrait après avoir quitté vos chaussures. Le silence tout de suite après. Vous ne savez comment c'est arrivé. Depuis combien de temps. Vous pensiez que ce ne serait pas possible. Pas lui, pas vous. Vous connaissiez les pièges, le quotidien, les courses. Il paraît que les lessives tuent l'amour. Vous n'y avez jamais cru, vous refusez de vous laisser enfermer dans pareil cliché. Et pourtant, la fumée de sa cigarette vous gêne. C'est un signe. Vous renoncez à interpréter les signes.

Mon avis : Des nouvelles, c'est court, c'est bien vu, c'est noir, séparation, deuil, échec, la vision de l'enfant est encore plus sombre, c'est gênant parfois (la nouvelle autour de Bertrand Cantat), il en reste des images, qui reviennent à l'esprit jour après jour, au fil d'une conversation, d'une situation observée... 
Mais tout de même... il y a des histoires qui se terminent bien, non?

En écho :  

Dominique A - Surestimé from Comment Certains Vivent on Vimeo.


Un petit volume qui est ma 1ère contribution au 
défi 100 pages
pour lequel il s'agit de lire des petits ouvrages d'une centaine de pages.

4 commentaires:

  1. Ca m'a l'air touchant, mais y'en a pas marre de voir le côté noir des relations ? On sait tous que c'est difficile, que souvent il y a des passages à vides, des tromperies ... Bref, moi j'ai plus envie d'une belle histoire d'amour en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. là il faut reconnaître, c'est la version sombre uniquement! ça n'aide pas à positiver! Bonne journée!

      Supprimer
  2. J'ai lu ces nouvelles et ne les ai pas appréciées. Trop sombres, rien qui fasse "tilt" chez moi. Goncourt de la nouvelle en plus... waaarff
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. noir c'est noir, en effet!
      Bonne journée!

      Supprimer

Comments system